EADS: Gallois rejette les pressions de l'Allemagne

© 2012 AFP

— 

La Chine bloque des achats d'Airbus par les compagnies chinoises en représailles à la taxe carbone européenne, a révélé jeudi Louis Gallois, le patron de l'avionneur européen EADS.
La Chine bloque des achats d'Airbus par les compagnies chinoises en représailles à la taxe carbone européenne, a révélé jeudi Louis Gallois, le patron de l'avionneur européen EADS. — Eric Piermont afp.com

Le président exécutif d'EADS, Louis Gallois, a rejeté jeudi les pressions de l'Allemagne pour rééquilibrer à son profit le groupe aéronautique et de défense, affirmant que le géant européen continuerait à être géré "sans ingérence extérieure".

Le coordinateur du gouvernement allemand pour l'aéronautique, Peter Hintze, a écrit le mois dernier à EADS pour lui demander de rééquilibrer l'activité industrielle et la direction au profit de l'Allemagne. "Cette lettre n'est pas appropriée et ne correspond pas à la façon dont les sociétés cotées en bourse sont gérées", a déclaré M. Gallois à l'occasion de la présentation des résultats du groupe.

"Nous devons prendre nos décisions sans ingérence extérieure", dans l'intérêt de la société et "nous continuerons de le faire", a-t-il poursuivi. Mais il a souligné que le groupe voulait se compter en bon citoyen dans ses pays domestiques et conduire "un dialogue serein avec les autorités allemandes".