Budgets de défense : L'Asie devrait dépasser l'Europe en 2012

© 2012 AFP

— 

Crise et austérité budgétaire obligent, les dépenses militaires des pays d'Europe devraient pour la première fois être devancées par celles de l'Asie, la Chine en tête, souligne l'Institut international d'études stratégiques (IISS) dans son rapport annuel.
Crise et austérité budgétaire obligent, les dépenses militaires des pays d'Europe devraient pour la première fois être devancées par celles de l'Asie, la Chine en tête, souligne l'Institut international d'études stratégiques (IISS) dans son rapport annuel. — Alex Hofford afp.com

Crise et austérité budgétaire obligent, les dépenses militaires des pays d'Europe devraient pour la première fois être devancées par celles de l'Asie, la Chine en tête, souligne l'Institut international d'études stratégiques (IISS) dans son rapport annuel.

En présentant mercredi à Londres ce document sur l'équilibre des forces armées dans le monde, le directeur général de l'IISS John Chipman a souligné que "depuis la crise financière en 2008, il y a eu une convergence entre les niveaux de dépenses militaires en Europe et en Asie".

"Alors que les niveaux de dépenses par tête en Asie restent sensiblement moins élevés qu'en Europe, au rythme actuel, les dépenses militaires en Asie vont probablement dépasser en 2012 celles de l'Europe, sur la base d'estimations", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

La crise ampute les dépenses militaires en Europe

En Europe, les dépenses militaires ont été amputées à cause de la crise économique. Le Royaume-Uni, qui a le plus gros budget militaire en Europe, a réduit le budget du ministère de la Défense d'environ 8% sur quatre ans, dans le cadre du plan d'austérité mis en place fin 2010.

"En Europe, les budgets de la défense restent sous pression et les coupes se poursuivent (...). Entre 2008 et 2010, il y a eu des réductions des budgets de défense dans 16 pays européens membres de l'Otan. Dans une bonne partie de ces pays, les baisses estimées ont dépassé les 10%", a affirmé M. Chipman.

Selon lui, les effets des coupes budgétaires se sont fait ressentir lors de l'intervention en Libye l'an dernier, où il y a eu des "trous" notamment dans le domaine du renseignement et de la reconnaissance.

La Chine, engagée dans un programme de modernisation de ses forces et de ses équipements militaires financé par sa forte croissance, arrive en tête des pays asiatiques pour les dépenses militaires, selon le rapport de l'IISS.

Entre 2001 et 2011, les dépenses militaires de la Chine ont été multipliées par deux et demi, a précisé John Chipman.

Mais tout en soulignant que "le développement par la Chine de technologies antisatellites, de missiles antinavires et de capacités de piratage informatique préoccupe les responsables étrangers de la défense", il a relativisé le poids militaire de ce pays.

"L'avance technologique de la Chine est plus modeste que ce qu'indiquent les hypothèses alarmistes sur son développement militaire", a-t-il dit, expliquant par exemple que ce pays n'avait pas encore "la capacité de faire décoller des avions à partir d'un porte-avions".

Les dépenses militaires chinoises toujours inférieures à celles des Etats-Unis

Et les dépenses militaires chinoises restent bien inférieures à celles des Etats-Unis, note Giri Rajendran, l'analyste spécialiste des questions économiques à l'IISS.

"Les dépenses militaires des Etats-Unis représentent 45% des dépenses mondiales, la Chine ne représente que 5,5%", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il faudrait selon lui "au moins 15 ans" avant que la Chine rattrape le niveau de dépenses militaires des Etats-Unis.

Les Etats-Unis restent de loin les champions en matière de dépenses militaires, même si eux aussi ont fait des économies, note l'IISS. En 2011, ils ont dépensé 739,3 milliards de dollars (561,3 milliards d'euros), comparé aux 89,8 milliards de dollars de la Chine, qui arrive en deuxième position.

Le budget américain de la défense dépasse à lui seul le budget cumulé des dix autres pays les plus dépensiers en matière militaire.