Emploi: La Chine sous pression en 2012

© 2012 AFP

— 

La Chine sera confrontée en 2012 à des défis dans le domaine de l'emploi en raison du nombre important de personnes cherchant une activité et des déséquilibres "structurels" sur le marché du travail, a affirmé mercredi le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.
La Chine sera confrontée en 2012 à des défis dans le domaine de l'emploi en raison du nombre important de personnes cherchant une activité et des déséquilibres "structurels" sur le marché du travail, a affirmé mercredi le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale. — Liu Jin afp.com

La Chine sera confrontée en 2012 à des défis dans le domaine de l'emploi en raison du nombre important de personnes cherchant une activité et des déséquilibres structurels sur le marché du travail, a affirmé mercredi le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

«La pression générale est forte», a commenté Yin Weimin dans un discours en marge de la session annuelle du Parlement chinois. Selon lui 25 millions de travailleurs supplémentaires vont chercher un emploi dans les villes chinoises en 2012, dont plus de la moitié sont diplômés de l'enseignement supérieur.

Maintenir en priorité la stabilité sociale 

Entre neuf et dix autres millions de personnes, issues des campagnes, chercheront aussi à travailler à l'issue d'une migration et viendront s'ajouter à la masse des demandeurs d'emploi. Les usines font face à des difficultés pour recruter des ouvriers et techniciens, a par ailleurs expliqué Yin, alors que la Chine a réduit à 7,5% son objectif de croissance pour cette année dans un contexte international difficile.

A quelques mois du congrès du Parti communiste qui verra cette automne une nouvelle génération de dirigeants accéder au pouvoir, le Premier ministre Wen Jiabao a souligné lundi l'importance de maintenir la stabilité sociale. La croissance de la deuxième économie mondiale connaît un ralentissement progressif mais continu depuis plus d'un an, notamment à cause des difficultés des exportateurs confrontés à la crise de la dette en Europe - le premier marché à l'exportation de la Chine - et à une reprise hésitante aux Etats-Unis.

Le gouvernement a commencé depuis l'automne à prendre des mesures de soutien à l'activité en ouvrant un peu les vannes du crédit, à travers des baisses des réserves obligatoires des banques. Pour éviter une augmentation du chômage en 2012, le gouvernement veut créer neuf millions d'emplois dans les villes, après les 12,21 millions créés l'an dernier. Il veut aussi augmenter de 21,9% les dépenses budgétaires liées à la protection sociale et à l'emploi, et de 16,4% celles liées à l'éducation.