La voie est libre pour la banque d'affaires NatIxis

©2006 20 minutes

— 

Divorce à l'amiable entre la Caisse d'Epargne et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Cet accord va permettre à l'Ecureuil de marier sa banque d'affaires à celle des Banques populaires pour créer NatIxis, la quatrième banque d'affaires française. La CDC va rétrocéder sa part de 35 % de la Caisse d'Epargne, qui rachètera ainsi son indépendance. Les deux établissements étaient engagés depuis deux mois et demi dans un bras de fer au sujet de NatIxis, un projet d'alliance concocté très secrètement. Furieuse de n'avoir pas été consultée, la CDC jugeait en outre le projet déséquilibré au profit des Banques Populaires et donc contraire à ses intérêts d'actionnaire.

En sortant de la Caisse d'Epargne, la Caisse des Dépôts va toucher 7 milliards d'euros qu'elle compte réinvestir en actions de grandes entreprises françaises, dans le financement des PME, le logement social et les infrastructures.