PSA entretient le mystère sur un possible mariage avec GM

AUTOMOBILE La constructeur français indique être en discussions pour des alliances, Xavier Bertrand confirme que c'est avec General Motors...

avec AFP

— 

Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a dit examiner "des projets de coopérations et d'alliances" à propos desquels "des discussions sont en cours", alors que le site LaTribune.fr a fait état mardi de négociations avancées pour un mariage avec General Motors.
Le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a dit examiner "des projets de coopérations et d'alliances" à propos desquels "des discussions sont en cours", alors que le site LaTribune.fr a fait état mardi de négociations avancées pour un mariage avec General Motors. — Lionel Bonaventure afp.com

La rumeur court, mais PSA choisit la discrétion: alors que le site LaTribune.fr a fait état mardi de négociations avancées pour un mariage avec General Motors, le constructeur automobile français s'est contenté mercredi d'un bref communiqué.

Aucune confirmation chez PSA et GM

«PSA Peugeot Citroën examine des projets de coopérations et d'alliances». «Des discussions sont en cours et il n'y a aucune certitude qu'elles aboutissent», précise-t-il, sans évoquer le nom du  géant américain.

Sollicité par l'AFP, GM a refusé de confirmer des pourparlers avec le français: «GM discute régulièrement avec d'autres (constructeurs) dans le secteur mais n'a pas de commentaire (à faire) sur cette information précise», a indiqué un porte-parole du constructeur américain.

Xavier Bertrand confirme des discussions avec GM

La confirmation est venue mercredi du gouvernement: le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a confirmé que le groupe  était en discussion avec l'américain General Motors pour «un partenariat stratégique».

«Le président du groupe m'a informé hier soir de ces discussions pour un partenariat stratégique et m'a dit que c'était une bonne nouvelle pour le groupe», a rapporté Xavier Bertrand sur Europe 1.

Coup de pouce au développement international de PSA

En janvier, PSA avait démenti des rumeurs dans la presse italienne concernant un rapprochement avec l'italien Fiat-Chrysler. Mais le nouveau directeur des marques du numéro un français du secteur, Frédéric Saint-Geours, avait indiqué que PSA était «tout à fait ouvert» à l'idée d'un mariage, à condition de «trouver le bon partenaire». Avant d'ajouter: «pour l'instant, il n'y a pas d'alliance en cours».

PSA souhaite en effet se développer à l'international. Mais il est en manque de financements et quelque peu isolé sur la scène mondiale, face à des Volkswagen, GM, Toyota ou à l'alliance Renault-Nissan, souligne LaTribune.fr. S'allier au numéro un mondial qu'est General Motors, qui lui a affiché des bénéfices records l'an dernier, pourrait donc être une solution.

Selon LaTribune.fr, une annonce pourrait être faite début mars à l'occasion du salon de l'automobile de Genève.