La droite grecque pourrait accepter de reculer les élections

Avec Reuters

— 

Les conservateurs de Nouvelle Démocratie (ND), qui siègent dans le gouvernement d'union de Lucas Papademos, pourraient accepter de reculer au 29 avril les élections législatives prévues le 8 avril pour donner plus de temps à un échange de dette, a-t-on appris mardi de sources issues de cette formation.

«La date du 8 avril est toujours possible mais si le temps venait à manquer, celle du 29 avril semble plus réaliste, a confié à Reuters cette source sous le sceau de l'anonymat. Nous avons dit dès le départ que nous souhaitions des élections dès que l'échange de dette sera bouclé. Nous disposons aujourd'hui de visibilité et nous ne voulons pas retarder pour une toute autre raison».

En janvier, le chef de file de ND, Antonis Samaras, avait déclaré dans une interview à Reuters souhaiter des élections pas plus tard que le 8 avril.