La loi Evin ne fait pas un tabac en entreprise

©2006 20 minutes

— 

La fumée a encore de beaux jours devant elle. Selon une enquête Ipsos/Pfizer, 23 % des chefs d'entreprise n'appliquent aucune disposition particulière pour limiter le tabagisme dans leurs locaux. Pourtant, ils pensent à 89 % que les employeurs « devraient garantir un environnement de travail sans fumée ». « En l'absence d'une interdiction totale de fumer, ils se sentent désarmés », estime Emmanuelle Béguinot, directrice du Comité national contre le tabagisme.

Plusieurs pays européens, comme l'Irlande en 2004 ou la Belgique en janvier dernier, ont déjà banni la cigarette du bureau : dans ce dossier, la France semble avoir pris du retard. « Pourtant, une convention de l'Organisation mondiale de la santé signée par la France énonce l'obligation de prendre des mesures de protection face à l'exposition à la fumée de tabac », regrette Emmanuelle Béguinot. Sur le terrain, les obstacles à la réduction du tabagisme sont nombreux. Pour 34 % des dirigeants, c'est la « configuration des locaux » qui rend difficile l'installation de fumoirs. Un chef d'entreprise sur quatre met en avant des problèmes de personnes : une interdiction totale de la cigarette risquerait de créer des conflits. Enfin, l'enquête met en avant l'absence de « peur du gendarme ». Seuls 12 % des dirigeants estiment possible qu'un salarié enfumé porte plainte pour non-respect de la loi Evin.

Edouard Lederer