Pour Schäuble, le plan grec reste insuffisant

Reuters

— 

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a déclaré vendredi à des parlementaires que les engagements pris à ce jour par la Grèce ne suffiraient pas à ramener sa dette publique au niveau jugé soutenable, ont rapporté plusieurs sources ayant assisté à la réunion.

Schäuble a dit que les projets actuels laisseraient la Grèce en-deça de l'objectif d'une baisse de la dette à 120% du PIB d'ici 2020", a déclaré une source du parti chrétien-démocrate (CDU). Selon une autre source ayant assisté à la réunion de parlementaires concernée, le ministre a précisé que la Grèce ne parviendrait à ramener sa dette qu'à 136% du produit intérieur brut en 2020.

Pour le Fonds monétaire international (FMI), Athènes doit réduire son endettement à 120% du PIB d'ici 2020. Cet objectif semblant hors de portée, le FMI, la Banque centrale européenne et la Commission européenne pourraient toutefois accepter un chiffre d'environ 125%.

L'écart entre ce dernier seuil et le chiffre qu'aurait évoqué Wolfgang Schäuble représenterait environ 20 milliards d'euros supplémentaires à trouver. Lors de la même réunion de parlementaires allemands, la chancelière Angela Merkel a déclaré, selon la première source, qu'il serait dangereux d'autoriser la Grèce à faire défaut sur sa dette, estimant que cela aurait "des conséquences incalculables".