Le chiffre d'affaires de Lagardère a stagné en 2011

Reuters

— 

Lagardère a fait état mardi d'un chiffre d'affaires légèrement inférieur aux attentes au titre de 2011, pénalisé par le recul de ses revenus dans l'édition, et annoncé d'importantes dépréciations, de l'ordre de 900 millions d'euros.

Le groupe de médias a traversé une année 2011 chahutée marquée par deux avertissements sur ses résultats, une controverse sur son dirigeant Arnaud Lagardère et une chute de plus de 30% de son titre en Bourse.

"En 2011, la prise en compte d'une part d'un environnement économique et boursier dégradé, et d'autre part des performances (constatées au 2e semestre) et perspectives de la branche Unlimited, devrait conduire à des dépréciations de valeur d'un montant significatif", indique le groupe dans un communiqué, en faisant référence à sa division dédiée au sport et au divertissement.

Lagardère ajoute avoir également revu en baisse la valeur dans ses comptes de sa participation de 20% dans Canal+ France.

Sur l'ensemble de l'exercice, ses revenus sont ressortis à 7,657 milliards d'euros, contre 7,966 milliards lors de l'exercice précédent, soit une hausse de 0,2% à données comparables.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S faisait ressortir un chiffre d'affaires de 7,684 milliards d'euros sur la base des estimations de 18 analystes.

Le groupe, qui publiera ses résultats annuels complets le 8 mars, a confirmé sa prévision d'un recul de 5 à 12% de son Résop (résultat opérationnel) médias pour 2011.

Le titre a clôturé lundi en 1,51% à 23,1450 euros. Depuis le début de l'année, il affiche une hausse de 13,5%, à comparer à la hausse de 4,62% de l'indice sectoriel des médias.