Le déficit de l'Etat revu à la hausse pour 2012

© 2012 AFP

— 

Le gouvernement va réviser en février à la baisse sa prévision de croissance de l'économie française pour l'année 2012, fixée à 1% dans le budget voté par le Parlement, a annoncé dimanche soir une source gouvernementale, sans toutefois chiffrer cette réduction.
Le gouvernement va réviser en février à la baisse sa prévision de croissance de l'économie française pour l'année 2012, fixée à 1% dans le budget voté par le Parlement, a annoncé dimanche soir une source gouvernementale, sans toutefois chiffrer cette réduction. — Loic Venance afp.com

Le déficit de l'Etat prévu en 2012 a été revu à la hausse de quelque 6 milliards d'euros, à environ 85 milliards, en raison de la dotation au fonds de secours permanent de la zone euro, ce qui ne remet pas en cause les engagements du gouvernement, a-t-on appris vendredi auprès de Bercy.

Le déficit public, qui comprend les comptes de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales, doit toujours être ramené à 4,5% du produit intérieur brut (PIB) en fin d'année, contre 5,4% ou 5,3% attendus en 2011, a-t-on assuré de même source, confirmant une information publiée sur le site internet des Echos.

La dotation française du MES alimentera le déficit

La dotation en capital de 6,5 milliards d'euros de la France au futur Mécanisme européen de stabilité (MES), censé être opérationnel en juillet, augmentera le déficit budgétaire, mais, pour des raisons comptables, n'aura pas de répercussions sur le déficit public calculé selon des critères légèrement différent, a-t-on précisé.

Cette dotation va porter le déficit prévisionnel de l'Etat, inscrit dans le collectif budgétaire sur la TVA sociale qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, à "environ 85 milliards", contre 78,8 milliards attendus dans la dernière loi de finances rectificative.