Automédication: Quels médicaments avez-vous le plus demandés en 2011?

SANTE Ce marché a progressé de 1,9% l'an dernier...

M. B.

— 

Le match Bordeaux-Bègles - Lyon, prévu samedi pour la 9e journée du Top 14, a été reporté en raison d'une "épidémie" d'inflammation des glandes salivaires dans les rangs lyonnais, a indiqué jeudi le club girondin.
Le match Bordeaux-Bègles - Lyon, prévu samedi pour la 9e journée du Top 14, a été reporté en raison d'une "épidémie" d'inflammation des glandes salivaires dans les rangs lyonnais, a indiqué jeudi le club girondin. — Loic Venance afp.com

Le marché de l’automédication a plus que jamais le vent en poupe. Il a vu son chiffre d‘affaires progresser l’an dernier de 1,9% alors que dans le même temps, celui du médicament s’est replié de 1,1% à 29,4 milliards d’euros et celui des pharmacies de 0,7% à 36,2 milliards d’euros.

La place de l’automédication va mécaniquement croître dans les années à venir à mesure que la liste des médicaments disponibles en dehors de toute prescription médicale, ne cesse de s’allonger, principe d’économies oblige.

«La progression de l’automédication témoigne de sa bonne image auprès des Français: 68% des 18 à 64 ans assurent la pratiquer en 2011 et 82% ont confiance dans les médicaments vendus sans ordonnance», une possibilité qui existe depuis 2008, se réjouit Antoine Bon, vice-Président de l’Afipa, l'association qui représente les industriels des médicaments d'automédication..

En 2011, les antalgiques, grâce au Doliprane, Nurofen, dafalgan et Voltarène, ont vu leur croissance grimper de 6,4% pour atteindre les 386 millions d’euros.

Le boom des vitamines

Les vitamines et des suppléments minéraux ne sont pas en reste avec un bond des ventes de 15,9% à 119 millions d’euros lié en partie au déremboursement des Magnesium, le 27 juillet 2010. Berocca, Magnevie B6 et Mag 2 ont été très demandés par les consommateurs.

Le marché des voies respiratoires a vu, lui, ses ventes évoluer de 1,5% à 515 millions d’euros malgré l’absence d’épidémie de grippe en 2011. Les meilleures progressions ont été Oscillococcinum, Coquelusedal et Pectosan. Quant aux médicaments pour les maux de gorge, la Lysopaïne a bondi de 18%.

De leur côté, les substituts nicotiniques ont toujours la cote avec un bond de 9,6% à 81 millions d’euros de recettes. «Développement des dispositifs transdermiques en grand format, augmentation significative du prix du tabac en octobre 2011… Ce marché bénéficie de cette dynamique à l’instar de Nicotinell et de Nicopass», souligne l’Afipa.