1,5 milliard de téléphones portables vendus dans le monde en 2011

TELEPHONIE C'est 150 millions de plus qu'en 2010. Apple devient le troisième fabriquant de téléphones portables...

B. de V.

— 

Les smartphones auront le vent en poupe à Noël.
Les smartphones auront le vent en poupe à Noël. — AP/SIPA

Une étude de l'institut IDC publiée ce jeudi, et notamment relayée par Le Figaro, annonce que 1,55 milliard de téléphones portables ont été commercialisés dans le monde durant l’année 2011. Une hausse de 150 millions unités par rapport à 2010. Les smartphones ne sont pas étrangers à cette croissance, précise l’institut. Les mobiles classiques, moins chers et plus ouverts au grand public, continuent toutefois de représenter la majorité des ventes, notamment dans les pays émergents.

Malgré un ralentissement des ventes au cours du dernier trimestre 2011, dû essentiellement à la crise mondiale, IDC s'attend à une «croissance à deux chiffres» et à une augmentation de la part de marché des smartphones pour les prochaines années.

Présentation des résultats annuels des chefs du fil du marché (54% du marché à eux trois)

Nokia garde la première place mais perd le cap. Leader des ventes de mobiles en 2011, il est passé de 32% de parts de marché en 2010, à 27% en 2011. La firme finlandaise a payé son retard sur le marché des smartphones et ses hésitations en matière de système d'exploitation. Au cours des trois derniers mois de l'année, Nokia a vendu 113 millions de mobiles, en baisse de 8,2% par rapport à 2010. Dévoilée en septembre 2011, la gamme Lumia, fruit de la collaboration entre Nokia et Microsoft, enregistre cependant de premiers résultats encourageants. Les deux premiers smartphones Lumia se sont en effet écoulés à «bien plus d'un million» d'unités d'après Stephen Elop, PDG du constructeur finlandais.

Samsung n'en finit pas d'augmenter ses parts de marché. Porté par une stratégie aussi efficace sur les smartphones, avec ses Android et Windows Phone, que sur les téléphones mobiles classiques, le Coréen talonne le leader finlandais. Alors que Nokia a commercialisé 417 millions de mobiles sur la totalité de l'année 2011, contre 329 millions pour Samsung, le dernier trimestre, avec respectivement 113 et 97 millions, semble annoncer un renversement pour 2012. L'autre Coréen, LG, ne connaît pas le même succès. Il arrive en quatrième position, en baisse de 24% entre 2010 et 2011, avec seulement 5,7% de parts de marché.

Apple grappille. Il ne commercialise que des smartphones mais arrive à la troisième place du classement d'IDC. En effet, 93 millions d'iPhone ont été écoulés au cours de l'année, atteignant 6% de parts de marché, soit près de deux fois plus qu'en 2010. Entre le mois d'octobre et le mois de décembre 2011, Apple a donc commercialisé 37 millions d'iPhone, dont probablement une grande part d'iPhone 4S, annoncé le 4 octobre, ont laissé entendre ses dirigeants la semaine dernière.

LG Electronics arrive quatrième (-24,5% de ventes en moins sur un an), devant le Chinois ZTE (+30,9%) et ses smartphones Android à bas coûts, sont les grands absents du classement de tête.