Chômage des jeunes: Nos experts du recrutement décryptent votre CV

VOS QUESTIONS Vous êtes jeunes et vous n'arrivez pas à vous faire embaucher? C'est le moment de savoir pourquoi...

Christine Laemmel

— 

Mehdi Cherfi (à gauche) et Marc Low (à droite), experts en recrutement
Mehdi Cherfi (à gauche) et Marc Low (à droite), experts en recrutement — D.R.

Je suis jeune, au chômage et sans qualification. Quelles sont les options qui me sont offertes pour m'en sortir? Intégrer une agence d’intérim pourrait être une bonne idée pour étoffer mon CV? Faire une formation peut être?
Mehdi Cherfi: Même si vous n’avez aucune qualification, vous avez très certainement acquis des compétences. Rencontrez un professionnel de l’orientation afin de faire le point sur votre situation et envisager les secteurs dans lesquels vous souhaiteriez vous insérer professionnellement. Ensuite, une formation qualifiante même courte dans un domaine porteur serait un plus pour un recrutement.
Marc Low: La réponse est contenue dans la question! Il faut envisager les deux. Sans qualification préalable n’hésitez pas à prendre les premières missions qui viennent. Vous engrangez de l’expérience d’une part, et cela fait du bien au moral d’autre part.

Aujourd'hui le contexte d'un recrutement implique de tels enjeux pour l'entreprise que les recruteurs demandent des diplômes délirants et des expériences délirantes. Un diplôme aujourd'hui ne vaut plus grand chose, mais garantit juste que le candidat a un cerveau en état de marche. Que faudrait-il pour que les RH retrouvent leur courage? Quel profil est alors préférable: Un Bac+12 sorti de son école avec aucune idée du monde réel? Ou un collaborateur qui est prêt à se saigner pour son entreprise avec de l'expérience mais sans examen?
MC: Il est vrai que les recruteurs peuvent se montrer exigeants en termes de diplômes dans ce contexte de raréfaction de l’emploi. Ceci dit, il y a beaucoup de secteurs dans lesquels ils ont du mal à recruter des personnes qualifiées. Je pense notamment au domaine de l’hotellerie-restauration, le bâtiment ou encore les services à la personnes. Dans ces domaines, il n’est pas indispensable d’avoir un niveau de qualification très élevé. Les attentes portent davantage sur les compétences et l’attitude face au travail.
ML: Les Bac +8 se plaignent justement du fait que les recruteurs les boudent! Si on ne recrute ni les non diplômés ni les diplômés la situation est effectivement complexe. Les entreprises ont besoin de compétences, mais aussi de candidats qui ont “l’oeil qui brille”, c’est la conjonction des deux que vous devez proposer.

J'ai 23 ans et je suis diplômée depuis 2011 d'un BTS Assistante de Manager. Je ne trouve pas de travail dans la fonction administrative (secrétaire, assistante administrative ou hôtesse d'accueil). J'habite dans le 91 au Sud de Paris et j'ai déjà eu plusieurs entretiens d'embauche mais on a préféré m'écarter parce que " je n'avais pas assez d'expérience professionnelle" alors que j'ai fait environ un an de stages en entreprise durant mon parcours scolaire ( BTS, BEP et Bac Pro Secrétariat). Ma question est: dois-je continuer à postuler dans ce genre d'emploi ou dois-je plutôt commencer ma vie professionnelle comme vendeuse ou un autre boulot "alimentaire"?
MC: Il est en effet étonnant qu’on retienne votre CV en vue d’un entretien et qu’on vous dise ensuite que vous n’avez pas assez d’expérience professionnelle alors que cela était indiqué sur votre CV. Peut faudrait-il envisager d’élargir vos recherches à des domaines connexes et dans une aire géographique plus large que celle que vous visez actuellement.
ML: Le “manque d’expérience professionnelle” est une excuse facile qui cache d’autres raisons. Si vous manquez d’expérience cela se voit sur votre CV, alors pourquoi vous inviter à un entretien? Tentez d’en savoir plus (mais il est vrai que c’est difficile) sur les motifs de ces refus, sur ce qui fait que cela ne se passe pas bien au stade de l’entretien. Vous avez une formation initiale au cours de laquelle vous avez pu acquérir des savoir-faire, certains sont transférables vers d’autres métiers, allez y, quoiqu’il en soit vous aurez plusieurs carrières au cours de votre carrière.

J'ai 25 ans, un bac+3 d'une grande école de commerce, 1 an d'IAE et une dernière année en fac, soit bac+5. Je suis partie à l'étranger, j'ai fait des stages significatifs. Les ficelles des CV et entretiens d'embauches, étudiées à l'école...Et pourtant depuis unun an, un seul entretien d'embauche, malgré des CV envoyés tous les jours. Seulement trois réponses négatives à mes demandes. Je postule même à des emplois de secrétaire ou hôtesse d'accueil, des emplois niveau bac et rien, toujours rien. J'ai seulement pu faire secrétaire médicale pendant quatre mois, ou distribuer des prospectus! Comment faire pour s'en sortir quand on est trop jeune pour avoir une expérience de 5 ans? Quand on a pas droit au chômage car on a pas assez travaillé, ni à aucune aide car trop jeune? Je veux juste bosser!
MC: Le problème de l’expérience professionnel acquise avant le premier recrutement se rencontre souvent. Votre CV valorise-t-il suffisamment votre expérience à l’étranger voir vos compétences linguistiques? Auriez vous besoin d’une formation complémentaire ou d’une spécialisation pour valoriser votre premier diplôme? Il vous serait peut être profitable de faire le point sur ces éléments.
ML: Vous trouvez suffisamment d’annonces pour envoyer des CV quotidiennement? Cela mène effectivement au découragement. Comment ciblez-vous les postes? Au-delà du CV êtes-vous visible sur la toile par le biais des réseaux sociaux professionnels par exemple? “Faire secrétaire” n’est pas honteux, quelles sont les compétences que vous avez pu mettre en oeuvre au cours de cette période? Relationnelles, organisationnelles, valorisez les, elles ont un sens.

Je viens de terminer mes études, j'ai cependant fait beaucoup de stages, me conseillez-vous de faire un CV sur une page ou deux?
MC: Dans l’idéal, un CV doit tenir sur une page. L’important est qu’il soit adapté au poste auquel vous postulez, c’est à dire qu’il mette en valeur les compétences que vous possédez et qui sont attendues dans cet emploi. Vous pouvez par exemple regrouper les stages par thèmes plutôt que de les énumérer les uns après les autres.
ML: Faites comme vous le sentez :-) mais encore une fois n’oubliez pas que le lecteur au bout doit y trouver son compte, si vous l’ennuyez par un CV trop peu synthétique il n’aura peut-être pas envoie de vous recevoir. Voyez tout ce que vous pouvez supprimer et qui ne présente aucune utilité pour le poste à pourvoir comme : “italien niveau scolaire”, votre mention au bac quand vous avez un Master 2, etc. Cela allégera le CV.

Que répondre à l'éternelle question : Quels sont vos qualités / Quels sont vos défauts?
MC: Il faut répondre de manière authentique tout en ayant à l’esprit que votre interlocuteur attend surtout de vous une capacité d’adaptation et, peut être, un peu d’originalité. Et répondre à la question eu égard au profil du poste visé en mettant en évidence qu’un défaut peut être une qualité dans un certain contexte et que vous avez conscience que vous devez y être vigilant. Cela témoigne d’une certaine maturité chez les candidats.
ML: On pose encore cette question? Tous les candidats ont tellement la réponse que cela apparaît comme d’un autre temps, “j’ai les qualités de mes défauts et réciproquement”.  Plus sérieusement et d’une manière générale soyez sincère, cela vous évitera de vous “couper”. En entretien vous êtes évalué (et non jugé) par rapport aux attendus d’un poste, valorisez vos savoirs et savoir-faire en regard de ces attendus.

On me fixe un entretien à 10h du matin, la semaine prochaine. A quelle heure dois-je me présenter à cette personne?
MC: La ponctualité est une qualité très recherchée. Si vous êtes en avance (pas trop pour ne pas indisposer votre interlocuteur), on ne vous en tiendra pas rigueur. En revanche, pas de retard!
ML: A 10h00, si elle est aussi polie que vous elle vous recevra à 10h00. Si vous arrivez trop en avance la pression sera d’autant plus difficile à gérer.

Comment donner à un recruteur l’envie de lire et sélectionner mon CV?
MC: Il faut bien appréhender les attentes du recruteur et du poste visé et construire son CV en fonction de ces attentes. Les éléments de vocabulaire et l’organisation du CV permette de mettre en valeur telle ou telle partie de votre cursus et certaines de vos compétences
ML: votre CV est une publicité. Elle s’adresse à une cible. Evitez les originalités trop criardes (sauf éventuellement si vous postulez pour un poste de créa. Simplifiez-en la lecture (pas de format paysage, pas de CV sur 10 pages, si, si on en voit !). Votre CV sera d’autant plus lu qu’il correspond à la recherche du recruteur. N’oubliez pas les possibilités de créer un CV en ligne (sur doyoubuzz par exemple) en utilisant intelligemment les liens hypertexte (vers votre blog professionnel, votre profil Viadeo, les sites de vos anciens employeurs...).

Lors d'un entretien, me conseillerez-vous d'être toujours honnête? J'ai décidé de quitter mon ancienne entreprise car l'ambiance n'était vraiment pas bonne. Que dire si on me questionne là-dessus? Dois-je mentir?
MC: il peut être mal perçu par un éventuel nouvel employeur de dire du mal de votre ancien employeur. il peut se poser la question de votre capacité à vous intégrer à un collectif de travail. Insistez sur ce que vous souhaitez trouver plutôt que ce que vous fuyez.
ML: Tout se sait tôt ou tard. Ce n’est pas que l’ambiance n’était pas bonne au sein de votre entreprise, c’est que vous considériez qu’elle n’était pas bonne. Essayer de comprendre ce qui vous a amené(e) à avoir ce point de vue, à partir de ce moment les choses seront simples à expliquer. Le plus simple est d’être sincère, et si les choses ne doivent pas se faire il vaut mieux laisser tomber que de repartir vers une ambiance telle que vous l’avez connue.
 
 
J'ai un trou d'un an et demi sur mon CV : je suis parti à l'étranger. Pensez-vous que ceci peut m'être préjudiciable?
MC: Une expérience à l’étranger n’est pas préjudiciable du moment que vous êtes en mesure d’appréhender ce qu’elle vous a apporté et, par conséquent, ce que cela peut apporter à l’employeur qui vous recrute.
ML: i vous avez passé un an à vous dorer la pilule dans un club de vacances évitez d’en faire la promotion. Si vous avez fait un tour du Monde par vos propres moyens faites le savoir!

 
Comment faire venir les recruteurs à nous? Pensez-vous vraiment que des sites comme Viadeo / LinkedIn soient vraiment efficaces?
MC: Tous les canaux sont à exploiter!
ML: Donnez de l’attractivité à vos profils sur les réseaux sociaux professionnels. N’hésitez pas à envoyer des MRD aux recruteurs. Ils ont besoin de vous si vous êtes un(e) bon(ne) candidat(e). Soyez présent dans des groupes de discussion, faites-vous voir, repérer!
 
Bonjour, voilà plus de 4 mois que je cherche un emploi. Pas un entretien, de rares réponses, négatives. J'en suis arrivée à postuler pour tout en interim mais même ça il faut de l'expérience pour un niveau Bac ! Pourtant j'ai travaillé mon CV (créatif oui, j'en ai une version plus classique pour d'autres type d'emplois), j'ai un book en ligne, un profil Viadéo et Linkedin. Alors est-ce que j'ai raté mon CV? Ou est-ce l'absence d'expérience autre que des stages la cause? Merci d'avance. 
MC: passer par l’intérim est une bonne manière d’acquérir de l’expérience et de témoigner d’une grande capacité d’adaptation à des contextes de travail variés. Peut être faudra-t-il se poser la question d’une formation professionnalisante même courte à un moment donné ou d’une validation des acquis de l’expérience si vous avez suffisamment exercé dans un domaine particulier.
ML: La situation est effectivement complexe pour un “niveau bac”, notamment pour les filières générales.  De ce que je peux lire néanmoins votre stratégie est la bonne, persévérez, gardez le cap, vous commencerez par une ou deux missions d’intérim (prenez ce qui vient) puis vous les enchaînerez jusqu’au CDI. Bon courage et bonne chance Delphine.
 
Est-il toujours possible, aujourd'hui, dans le contexte de la crise, de négocier son salaire? J'entends souvent dire de la part des recruteurs : "Vous savez, c'est la crise, alors on ne peut donner que le minimum". Qu'en pensez-vous?
MC: Un candidat a le droit d’avoir, lui aussi, certaines attentes vis à vis de son employeur, notamment en termes de rétribution. Renseignez vous sur ce qui se pratique dans votre domaine en fonction du niveau de qualification et du niveau de responsabillité du poste sur lequel vous postulez. Ce seront des arguments objectifs qui montreront, en plus, votre connaissance du secteur.
ML: négocier son salaire ? il vous est confié une responsabilité, elle a un prix, guère plus, guère moins. De votre côté vous arrivez dans une entreprise qui souvent devra vous apprendre le métier, c’est un investissement pour elle. A vous d’estimer votre part d’investissement. Laissez le temps au temps, vous vous inscrivez dans un projet commun, souvent à long terme, à vous de voir ce que vous êtes prêt à investir. Méfiez-vous des salaires de sortie d’école annoncés par les écoles, le décalage est parfois important, jusqu’à 20%!
 
Les recruteurs cherchent-ils réellement des informations sur nous via Google? En ont-ils vraiment le droit ( Je ne dit pas que je ne ferai pas pareil si j’étais à leur place...)?
MC: Un employeur a envie de savoir qui il recrute. Certains feront cette démarche pour recueillir des informations sur votre personnalité voir vérifier des éléments que vous avancez dans votre CV. 
ML: Vous êtes recruté(e) pour vos compétences, votre expérience, vos savoirs. Il est vrai que certains vont chercher des informations d’ordre personnel sur le net, on peut le regretter mais c’est une réalité. Il faut savoir que les cabinets de recrutement adhérant de Syntec (le syndicat représentatif de la profession www.syntec-recrutement.org) ont signé une charte de “bonne conduite”. Au-delà, veillez à ce qui se dit de vous et sur vous sur internet, surveillez votre e-réputation.
 
Où en est la situation du marché de l’emploi en France? Va-t-on vers du mieux?
MC: Le centre d’analyse stratégique vient de publier une étude sur cette question en envisageant différents scénarii possibles, selon les évolutions de l’économie. 
ML: Selon les profils la France est un petit territoire, on peut trouver un terrain de jeu plus vaste. Le marché est tendu, il le restera, vous devez admettre que la mobilité fonctionnelle et géographique est un élément à intégrer dans la construction de votre parcours professionnel, ne vous mettez pas de limites!
 
 
J’ai un Master 2 en Communication politique, une solide formation, des expériences et pourtant, je ne trouve rien en France. Me conseilleriez-vous de partir à l’étranger? Pourrais-je y trouver un travail intéressant et conforme à mon profil plus facilement? Si oui, dans quel pays?
MC: le domaine de la communication est assez sensible à la conjoncture économique. Je ne sais pas si vous trouverez plus facilement du travail à l’étranger mais cela peut constituer une expérience que vous pourrez valoriser par la suite. L’idée est de ne rien s’interdire à priori... 
ML: Je suis tenté de vous renvoyer à ma précédente réponse à la question du marché de l’emploi en France. Je cède à la tentation, merci de vous reporter à ma précédente réponse.
 
 
ESPACE LIBRE : 
MC: N’hésitez pas à vous informer sur les métiers et les formations en vous rendant sur le site de l’Onisep. Vous y trouvez tous les informations nécessaires sur les formations initiales et sur les métiers que vous envisagez. Mon Orientation en Ligne, la plateforme de réponse de l’Onisep, est également à votre disposition pour vous apporter des réponses plus personnalisées.
ML: Merci à tous. Je vous propose de poursuivre ces discussions sur FB ou Viadeo, vous trouverez facilement j’en suis sûr :)

------------------------------------

Depuis la fin du mois de décembre, la rédaction de 20 Minutes vous propose de témoigner, vous, jeunes internautes de 20 Minutes, de votre difficulté à entrer dans le monde du travail.

Vous avez été très nombreux à réagir, dans les commentaires, par mail, et sur la page Facebook et Twitter de 20 Minutes. Nous vous remercions pour votre implication.

Nous avons donc décidé de poursuivre notre enquête sur le chômage des jeunes, grâce à un chat. Ce vendredi, Marc Low, membre de Syntec conseil en recrutement, syndicat des cabinets de recrutement, et Mehdi Cherfi, délégué régional adjoint à l'ONISEP (info nationale et régionale sur les métiers et les formations) Ile-de-France, seront dans nos locaux dès 12h, pour répondre à vos questions.

Pourquoi ai-je raté mon entretien d’embauche? Quelle formation ajouter à mon cursus? Je n’arrive pas à trouver un stage, pourquoi? Toutes les phases de la recherche d’emploi et du recrutement pourront être décryptées pour vous. Vous souhaitez confronter votre CV à l’œil de deux experts? C’est aussi le moment.

>> Posez vos questions à Marc Low et Mehdi Cherif dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr.

>> Vous souhaitez apporter votre témoignage sur le chômage des jeunes? Racontez-nous votre situation en écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr.