Les femmes se sous-estiment-elles sur le marché de l'emploi?

EMPLOI Bien souvent surdiplômées et surqualifiées, 36% des femmes cherchent un travail de secrétariat...

Bertrand de Volontat

— 

Les Françaises sous-estimeraient-elles leurs compétences?
Les Françaises sous-estimeraient-elles leurs compétences? — SIPA

Les femmes se verraient moins «belles» qu’elles ne le sont? C’est en tout cas la conclusion qui ressort de l’étude réalisée par le site Qapa.fr, qui a analysé les souhaits des demandeuses d'emploi sur le marché du travail. Le rapport de la plateforme dédiée à l'emploi, publié en prévision de la Journée de la femme du 8 mars prochain, fait en effet état d’un curieux décalage entre le niveau d'études des femmes et leurs aspirations professionnelles. «Car même s'il est louable d'être secrétaire, il est étonnant que ces demandes soient aussi importantes en comparaison de leurs compétences», constate Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr, qui a réalisé l’étude auprès de 30.000 femmes.

63% des femmes ont un niveau d'étude supérieur à bac+2

«C'est bien connu, les femmes sont de meilleures élèves», affirme-t-on du côté de Qapa.fr. Elles sont donc majoritairement surdiplômées, avec un niveau d'études égal ou supérieur au bac à plus de 85%. Les femmes sont même plus de 63% à avoir un diplôme bac+2 ou équivalent.

Géographiquement, les femmes semblent dans leur grande majorité penser que l'Ile-de-France est le bassin d'emploi le plus intéressant. Elles sont en effet 34% à demander à venir travailler en région parisienne. L'Ouest est la deuxième destination privilégiée par les actives, avec 16% de demandes, suivi du Sud-Est, avec 11%.

Même si les compétences liées au commerce et à la vente sont très prisées par les recruteurs, les femmes ont surtout développé leur savoir-faire dans l'univers des services. L’utilisation d'outils bureautiques, les techniques de communication et les techniques commerciales sont les trois premières compétences dont les femmes affirment disposer.

Les compétences pour l’équité

Du côté des métiers, même si les emplois liés au commerce représentent une grande partie des demandes (26,55%), ce sont surtout les métiers liés au secrétariat et marketing/communication qui sont plébiscités par les femmes, avec respectivement 35,82% et 29,22%. Les métiers prisés par les femmes sont les suivants: assistante commerciale (10,06%), vendeuse (9,76%), chargée de communication (8,97%), assistante de direction (8,76%) et secrétaire (8,55%).

«En tant que femme, je me suis toujours battue pour la parité et l'égalité des sexes. En tant qu'entrepreneuse, je sais aussi à quel point il est encore difficile pour une femme d'être reconnue par ses pairs. C'est pour cette raison que sur le site, tous les profils sont anonymes et basés uniquement sur les compétences», explique Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr.

Ce que confirme le témoignage d’une utilisatrice de Qapa.fr: «Je précise uniquement mes compétences. Et je pense que c'est vraiment efficace. Les recruteurs ne savent pas si je suis un homme ou une femme. Le plus important, c'est d'être efficace dans son travail par la suite, non?»