Lejaby: Un fournisseur de LVMH va reprendre l'usine d'Yssingeaux

ÉCONOMIE e site va se positionner sur la maroquinerie de luxe...

M.B. avec agence

— 

Le fabricant de lingerie Lejaby a été placé jeudi en redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois, par le tribunal de commerce de Lyon, qui a nommé un administrateur judiciaire.
Le fabricant de lingerie Lejaby a été placé jeudi en redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois, par le tribunal de commerce de Lyon, qui a nommé un administrateur judiciaire. — Philippe Desmazes afp.com

Bonne nouvelle pour les 93 salariés de l'usine Lejaby d'Yssingeaux (Haute-Loire). Une solution a été trouvée qui verra la transformation de l'activité vers la maroquinerie, a déclaré mercredi le ministre de l'Enseignement supérieur.

«On change un tout petit peu de secteur», a dit Laurent Wauquiez, député UMP local, devant les employés de l'usine. «Le choix qu'on a fait c'est de partir sur de la maroquinerie de luxe.»

L'atelier sera repris par la société Sofama, un maroquinier d'Auvergne fournisseur du malletier Louis Vuitton --qui est la perle du numéro un mondial du luxe LVMH.

Carnet de commandes sur la durée

Louis Vuitton s'est engagé à donner «un carnet de commande sur la durée», a-t-il précisé.

En effet, le groupe LVMH a précisé dans un communiqué qu'«avant de faire une telle offre (de reprise), cette entreprise avait besoin d'obtenir les débouchés correspondants et s'est rapprochée de Louis Vuitton».

«Les qualifications du personnel d'Yssingeaux autorisent en effet une formation au travail des pièces de textile et de cuir livrées par ce fournisseur, en ligne avec les critères de haute qualité du groupe LVMH», selon le communiqué.

«Compte tenu de l'expansion de ses activités de maroquinerie», LVMH a décidé d'allouer à Sofama, «au cas où sa proposition aboutirait, un plan de charge de plusieurs années assurant le maintien des emplois sur place, à travers sa filiale Louis Vuitton».

L'entreprise Sofama compte 200 salariés et est implantée en Auvergne depuis 22 ans.

Le site Lejaby d'Yssingeaux devait fermer dans le cadre du rachat de l'entreprise pour 100.000 euros, un projet qui ne reprend que 195 des 450 salariés du site de Rillieux.