Croissance et emploi: 82 milliards d'euros disponibles dans les caisses UE

© 2012 AFP

— 

L'Union européenne a dans son budget une cagnotte de 82 milliards d'euros encore disponibles pour co-financer des projets permettant de soutenir la croissance et l'emploi, a rappelé lundi la Commission alors qu'un sommet se tient sur le sujet dans la journée à Bruxelles.
L'Union européenne a dans son budget une cagnotte de 82 milliards d'euros encore disponibles pour co-financer des projets permettant de soutenir la croissance et l'emploi, a rappelé lundi la Commission alors qu'un sommet se tient sur le sujet dans la journée à Bruxelles. — afp.com

L'Union européenne a dans son budget une cagnotte de 82 milliards d'euros encore disponibles pour co-financer des projets permettant de soutenir la croissance et l'emploi, a rappelé lundi la Commission alors qu'un sommet se tient sur le sujet dans la journée à Bruxelles.

"Nous allons proposer de réaffecter des fonds structurels non utilisés", a réaffirmé le président de Commission José Manuel Barroso. "Il n'est pas acceptable qu'un Européen sur quatre soit sans emploi", a-t-il affirmé lors d'un point de presse à l'issue d'une rencontre avec le chef du gouvernement espagnol Manuel Rajoy, dont le pays connaît l'un des plus important taux de chômage d'Europe, chez les jeunes surtout.

la France pourrait récupérer 4,2 milliards d'euros

"Nous devons aider les petites et moyennes entreprises à accéder au crédit et à trouver des financements", a-t-il ajouté. "Les fonds sont là, utilisez les, présentez nous des projets", a lancé un autre responsable européen, sous couvert de l'anonymat, à l'adresse des dirigeants des pays de l'UE.

La France pourrait ainsi potentiellement bénéficier de 4,2 milliards d'euros, l'Espagne de 10,4 milliards d'euros, l'Italie de 8 milliards d'euros, l'Allemagne de 5,8 milliards d'euros, la Grèce de 4,3 milliards d'euros et le Royaume-Uni de 1,4 milliards d'euros.

Le co-financement prévoit que les Etats, s'ils veulent bénéficier de fonds européens, apportent une partie du financement. Dans ce cas, cela permettrait de doubler l'enveloppe destinée à des actions en faveur des PME et de l'emploi, a-t-on précisé de source européenne.

Tout le problème réside dans l'impossibilité pour de nombreuses collectivités locales de mettre leur part du co-financement sur la table, faute d'argent. Les subventions européennes sont programmées dans le cadre du budget de l'UE qui fonctionne sur sept ans mais toutes n'ont pas encore été affectés.

Des projets peuvent encore être soumis à la Commission jusqu'à fin 2013 et les factures pour remboursement devront être soumises avant la fin de l'année 2015. L'Union européenne a trois sources de financements pour la croissance et l'emploi: le Fonds social, le Fonds pour le développement régional et le Fonds de cohésion.

Le Fonds social a encore 22 milliards d'euros non affectés et les deux autres fonds totalisent 60 milliards d'euros non utilisés, précise-t-on de source européenne. Le Fonds pour le développement régional permet de donner des garanties pour les PME.