Un accord sur la dette grecque serait proche

Reuters

— 

Plusieurs responsables européens ont faisaient preuve d'optimisme vendredi, disant leur espoir de voir un accord sur la restructuration de la dette grecque permettant d'éviter un défaut désordonné du pays émerger dès ce week-end.

"Nous sommes très proches d'un accord", a déclaré Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires lors du Forum économique de Davos.

"Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera durant le week-end et de préférence en janvier, pas en février", a-t-il ajouté avant de répéter: "Nous sommes très proches."

La Grèce vise un accord de principe avec ses créanciers privés sur l'échange de dette d'ici dimanche soir, a déclaré par ailleurs un responsable gouvernemental grec, tandis que l'Institut de la Finance internationale (Ifi) a annoncé que d'importants progrès ont été faits vendredi dans les négociations.

Les négociations entre la Grèce et ses créanciers privés sur la restructuration de la dette du pays se poursuivent vendredi à Athènes. Josef Ackermann, président de l'Ifi, qui représente les banques et les assureurs, a évoqué vendredi la possibilité que ceux-ci renoncent à près de 70% de leurs créances.