Les TPE-PME boudent encore le Web

ENTREPRISE Les très petites et petites et moyennes entreprises n'ont pas encore le réflexe de la Toile en France. Trop cher, trop compliqué...

B. de V.

— 

Un site Internet n'est pas encore la priorité de toutes les TPE-PME
Un site Internet n'est pas encore la priorité de toutes les TPE-PME — SIPA

L’association pour le développement de l’économique numérique en France (l’Aden), publie son enquête nationale sur «Les entreprises et Internet», rapporte le site Frenchweb. Un panel de 6.809 sociétés – 87% d’entre elles comptent moins de 10 salariés – permet d’analyser les pratiques numériques des TPE et PME françaises.

Un tiers ne prévoit même pas de s’y mettre

Les petites entreprises peinent encore à se lancer au contraire des distributeurs comme nous l’analysions en décembre sur 20minutes.fr. En effet, si le nombre de sites Internet de TPE-PME a enregistré une croissance de 69% de janvier 2009 à février 2011, 49% d’entre elles ne disposent toujours pas de site Web. Plus grave, 31% déclarent n’avoir aucun projet en ce sens, en dépit de la très bonne santé du e-commerce français. 

Au rang des freins, le temps arrive en tête avec près de 40% de réponses, suivi de la question des compétences, puisque 50% des entreprises évoquent des difficultés informatiques ou techniques. L’aspect financier fait également figure d’obstacle. Les entreprises équipées affichent un budget annuel médian de 2.500 euros pour un site marchand et de 900 euros pour un site vitrine.

La plupart des sites d’entreprise servent de vitrine. En effet, les sites marchands représentent moins du tiers des sites créés. Et 87% des entreprises les gèrent elles-mêmes. Pour ce qui est du chiffre d’affaires généré, un tiers des entreprises sondées déclarent enregistrer entre 6% et 50% de leurs ventes annuelles avec leur site marchand.