FMI: les Etats-Unis prêts à augmenter les ressources, sous condition

© 2012 AFP

— 

Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a signalé la disposition des Etats-Unis à augmenter les ressources du Fonds monétaire international (FMI), mais seulement à la condition que l'Union européenne respecte ses engagements.
Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a signalé la disposition des Etats-Unis à augmenter les ressources du Fonds monétaire international (FMI), mais seulement à la condition que l'Union européenne respecte ses engagements. — Vincenzo Pinto afp.com

Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a signalé la disposition des Etats-Unis à augmenter les ressources du Fonds monétaire international (FMI), mais seulement à la condition que l'Union européenne respecte ses engagements.

"Si l'Europe est capable de trouver la volonté politique et un consensus pour construire un +pare-feu+ plus efficace, alors nous verrons le FMI et ses principaux actionnaires (donc les Etats-unis) et les économies émergentes très disposées à essayer de renforcer ces efforts", a affirmé M. Geithner lors du Forum économique mondial (WEF) à Davos.

Il a cependant averti que cela ne pourrait être "un substitut pour une réponse européenne plus efficace".

"Le seul moyen pour les Européens d'être efficace (...) est pour eux de construire un +pare-feu+ plus efficace. Cela demandera un engagement plus important en ressources" financière, a ajouté M. Geithner.

"Si l'Europe est capable et disposée à faire cela, alors nous croyons que le FMI peut jouer un rôle", a-t-il insisté.

Mercredi, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a affirmé que des pays non européens contribueront à l'augmentation des ressources requise par le FMI à condition que l'Union monétaire se dote de son côté d'un pare-feu "suffisamment fort" contre la crise.

Si les Européens "construisent un coupe-feu suffisamment fort, je pense que les pays membres du Fonds monétaire international participeront à l'effort financier requis pour l'ensemble de la communauté internationale", a-t-elle déclaré à Paris.

Lire notre analyse: Le FMI trouvera-t-il 600 milliards de dollars pour sauver la zone euro?