Le groupe pétrolier Total a annoncé vendredi qu'il allait investir avec son partenaire Samsung environ 1,8 milliard de dollars dans l'extension et la modernisation du site pétrochimique de Daesan, en Corée du Sud, qu'ils détiennent à parts égales
Le groupe pétrolier Total a annoncé vendredi qu'il allait investir avec son partenaire Samsung environ 1,8 milliard de dollars dans l'extension et la modernisation du site pétrochimique de Daesan, en Corée du Sud, qu'ils détiennent à parts égales — Boris Horvat afp.com

Économie

Total et Samsung vont investir 1,8 milliard de dollars dans un site sud-coréen

Le groupe pétrolier Total a annoncé vendredi qu'il allait investir avec son partenaire Samsung environ 1,8 milliard de dollars dans l'extension et la modernisation du site pétrochimique de Daesan, en Corée du Sud, qu'ils détiennent à parts égales.

Le groupe français souligne dans un communiqué que cet investissement va lui permettre de se renforcer sur les marchés asiatiques en forte croissance, conformément à sa stratégie de développement.

En pratique, cet investissement va permettre de doter Daesan d'une seconde unité aromatique, dédiée à la fabrication de paraxylène et de benzène, des produits chimiques dérivés du pétrole qui entrent dans la fabrication des polymères dont sont issues les matières platisques.

Cette nouvelle unité, qui sera achevée d'ici septembre 2014, produira un million de tonnes de paraxylène, et 420.000 tonnes de benzène. Couplée à la modernisation en 2012 de l'unité de paraxylène existante, la production totale de paraxylène sera portée à 1,76 million de tonnes en 2014.

Daesan sera également doté d'une unité dite EVA, dédiée à la production de copolymères d'éthylène et d'acétate de vinyle, et d'une capacité de 240.000 tonnes. Ces produits appartenant à la famille des résines sont utilisés entre autres dans les cables électriques, les adhésifs ou encore les panneaux solaires.

Total et le conglomérat sud-coréen Samsung codétiennent le site de Daesan dans le cadre de leur entreprise commune dédiée à la pétrochimie, Samsung Total Petrochemicals.

Toujours en Asie, Total a confirmé jeudi être "en discussion" avec la compagnie koweïtienne Kuwait Petroleum Corp. (KPC) pour participer à un important complexe de raffinage et de pétrochimie en Chine mené par le chinois Sinopec et estimé à 9 milliards de dollars.