L'emploi intérimaire plonge de 8,3% sur un an en décembre

© 2012 AFP

— 

L'emploi intérimaire a enregistré une baisse de 8,3% en décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec un recul très fort chez les moins qualifiés, selon le baromètre Prisme emploi diffusé vendredi
L'emploi intérimaire a enregistré une baisse de 8,3% en décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec un recul très fort chez les moins qualifiés, selon le baromètre Prisme emploi diffusé vendredi — Philippe Huguen afp.com

L'emploi intérimaire a enregistré une baisse de 8,3% en décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec un recul très fort chez les moins qualifiés, selon le baromètre Prisme emploi diffusé vendredi.

Considéré comme un indicateur des tendances à venir du marché de l'emploi, l'emploi intérimaire reste orienté à la hausse sur l'année 2011 (+7,5 % en cumul annuel). Les ouvriers non qualifiés, qui représentent 42,3% des effectifs intérimaires, sont les plus touchés (-13,4 %), devant les employés (-9,8%).

La baisse affecte peu en revanche les cadres et professions intermédiaires (-1,8%) et les ouvriers qualifiés (-3,9 %). La réduction des effectifs intérimaires concerne d'abord l'industrie (-9%), le secteur le plus important avec près de la moitié des effectifs. Mais l'ensemble des secteurs sont en recul: transports (-4,9 %), services (-7,5 %), BTP (-8,7 %), commerce (-8,9 %) et industrie (-9 %).

Dans ce panorama sombre, seules deux régions tirent leur épingle du jeu: le Nord Pas-de-Calais (+3,1 %) et Midi-Pyrénées (+1,3 %). Les baisses les plus fortes sont constatées en Franche-Comté (-14,4 %), en Alsace (-12,6 %) et en Picardie (-12,1 %).

Ce baromètre est établi par le groupe Umanis à partir des statistiques transmises par un panel d'entreprises de travail temporaire représentant, selon Prisme, plus de 80% de l'emploi intérimaire.