Bruxelles demande à l'Espagne de respecter son objectif de déficit 2012

© 2012 AFP

— 

a Commission européenne a exhorté mardi le gouvernement espagnol à tenir l'engagement prévu d'une réduction de moitié environ de son déficit public cette année, alors que les signes de dérapages se multiplient.
a Commission européenne a exhorté mardi le gouvernement espagnol à tenir l'engagement prévu d'une réduction de moitié environ de son déficit public cette année, alors que les signes de dérapages se multiplient. — Dominique Faget afp.com

La Commission européenne a exhorté mardi le gouvernement espagnol à tenir l'engagement prévu d'une réduction de moitié environ de son déficit public cette année, alors que les signes de dérapages se multiplient.

"Il est essentiel de ramener sans délai les finances publiques (espagnoles) à un niveau soutenable et de ce fait nous pensons qu'il est essentiel de respecter les objectifs budgétaires en 2012" dans le pays, a prévenu le commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, lors d'une conférence de presse, adressant ainsi une fin de non recevoir aux demandes des autorités espagnoles.

Le ministre espagnol des Finances, Cristobal Montoro, a demandé dimanche dans une interview que l'objectif de déficit public de son pays négocié avec l'UE pour 2012 soit modifié car il est fondé à ses yeux sur des perspectives de croissance qui sont dépassées.

Le nouveau gouvernement conservateur espagnol a augmenté les impôts et réduit les dépenses publiques depuis son entrée en fonction en décembre.

Selon ses données, en 2011, le déficit a été de 8% environ, en baisse par rapport à 2010 (9,3%) mais bien au-dessus de l'objectif de 6% convenu avec Bruxelles par le précédent gouvernement socialiste. Un dérapage que M. Rehn a qualifié mardi de "regrettable".

Pour 2012, l'objectif convenu par Madrid avec l'Union européenne est de ramener le déficit à 4,4% du Produit intérieur brut (PIB).