La brigade financière italienne au siège milanais de Fitch

Reuters

— 

La brigade financière italienne s'est rendue mardi dans les locaux milanais de Fitch à la demande du parquet de Trani (Pouilles), qui enquête sur des soupçons de manipulation de marchés de la part des agences de notation rivales Standard & Poor's et Moody's.

"Des hommes de la police financière sont au siège de Fitch à Milan", a déclaré le procureur en chef de Trani, Carlo Maria Capristo, sans donner de détails.

Le parquet de Trani a été saisi en juin dernier par des associations de consommateurs au sujet de l'impact boursier des rapports de Moody's et S&P sur l'Italie au cours des deux dernières années.

Il enquête sur des soupçons de manipulation de marchés de la part de S&P et Moody's, ainsi que sur des soupçons d'utilisation illicite d'informations privilégiées lors de la dégradation de la note souveraine italienne par S&P le 13 janvier dernier.

L'agence S&P a rejeté des accusations sans fondement.