L’économie est à un «tournant décisif» pour Christine Lagarde

Reuters

— 

Les gouvernements européens doivent renforcer les moyens financiers de leurs mécanismes de soutien aux Etats en difficulté et envisager des mesures de partage des risques tels que les "euro-obligations", a déclaré lundi Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international.

Dans un discours devant le Conseil allemand des relations extérieures, à Berlin, elle a souligné que l'économie mondiale se trouvait à "un tournant décisif" nécessitant des réponses rapides et collectives.

Dans ce but, a-t-elle dit, les grandes puissances doivent également soutenir une augmentation des ressources du FMI pour l'aider à répondre aux besoins de financement mondiaux, qui pourraient atteindre 1.000 milliards de dollars (770 milliards d'euros) dans les années à venir.

"Plus nous attendrons et plus la tâche sera difficile. Il n'est d'autre solution que d'avancer ensemble", a-t-elle dit, selon le texte de son discours.

"Il y a une chose que nous devons tous comprendre : c'est que nous nous trouvons aujourd'hui à un tournant décisif. Il ne s'agit pas de sauver un pays ou une région. Il s'agit d'empêcher que le monde ne se laisse happer par une spirale de dégradation économique."

>>Lire notre analyse: Le FMI trouvera-t-il 600 milliards d'euros pour sauver la zone euro?