«Il n'y a aucun risque à vendre ou acheter un bien sans passer par une agence immobilière»

TÉMOIGNAGES es agences immobilières vous ont-elles aidé dans vos démarches de vente, achat ou location?

Christine Laemmel

— 

Une agence immobilière, à Paris.
Une agence immobilière, à Paris. — APESTEGUY/SIPA

Malgré la multiplication des sites de mise en relation de particuliers pour l’achat / vente ou la location de biens immobiliers, les agences semblent toujours être plébiscitées par les Français.

D’après un sondage Ifop, ils sont en effet 68% à affirmer se tourner vers les agences pour leurs transactions immobilières. Gaelle, internaute de 20 Minutes, nous confie par exemple, avoir également fait ce choix dans un premier temps. Déçue, elle a finalement décidé de vendre seule sa maison.

Vous avez déjà fait confiance à une agence immobilière et l’avez regretté? Au contraire, vous êtes satisfait du service proposé et estimez que les agences sont un gage de sécurité? Racontez-nous votre expérience des agences immobilières dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr.

Flore: «Il n’y a aucun risque à vendre ou acheter un bien sans passer par une agence»

«J’ai eu de bonnes et de mauvaises expériences avec les agences immobilières. Mauvaise expérience n°1 : J’ai mis en vente mon appartement fin 2009. Cet appartement était un deux pièces mais le salon pouvait être séparé en deux par une cloison mobile (chambre d’appoint). L’agence le vendait comme un trois pièces. Cela faisait un petit trois pièces (au lieu d’un beau deux pièces)  et les acheteurs voulant deux chambres étaient déçus. Résultat en deux mois aucune offre convenable. Je l’ai vendu en une semaine en passant une annonce. Mauvaise expérience n°2 : Avec mon mari, nous voulions acheter un bien mis en exclusivité dans une agence. Pour la contre visite, l’agence à organisé une visite groupé avec un autre couple ce qui est désagréable. L’autre couple a parlé en premier et nous n’avons pas eu le droit de faire une offre même supérieur car ils ne se font pas concurrence au sein de l’agence. Résultat une grande frustration de notre coté et le vendeur n’a pas eu connaissance de la meilleur offre. Il ne faut donc jamais vendre son bien en exclusivité.

Bonne expérience : Nous avons acheté notre maison en passant par une agence très sérieuse. Ils nous ont donnés toutes les informations (plan, quartier…) avant la visite. L’agence était l’agence historique de la commune et connaissait parfaitement son quartier. De plus, nous étions en concurrence avec d’autres acheteurs et ils se sont bien battus pour obtenir la vente quitte à diviser la commission par deux. Pour finir, il n’y a aucun risque à vendre ou acheter un bien sans passer par une agence. Pour se couvrir, le mieux est de signer le compromis de vente chez le notaire. La seule règle à respecter pour se protéger est d’avoir son propre notaire qui doit être différent de celui de l’autre partie. En cas de conflit il vous défendra mieux s’il ne représente que vous.»

zabeth33: «Je viens de vendre ma maison seule, alors que j'avais sollicité deux agences qui ont pignon sur rue»

«Je viens de vendre ma maison seule, alors que j'avais sollicité deux agences qui ont pignon sur rue. Visite des agents immobiliers, estimation de la maison, signature des mandats et me voilà hyper confiante quant à la rapidité de la vente. Cinq mois et trois visites plus tard, les acheteurs potentiels, conseillés par l'agence, me font une proposition 50.000 euros en dessous du prix. Réponse de l'agent immobilier: "C'est la crise il vaut mieux vendre, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras"... Résultat des comptes, deux jours sur internet et j'ai conclu avec une baisse de 5.000 euros seulement.»

Plusque15mois: «J’ai pu vendre à un prix plus élevé que celui proposé par les agences»

«J'ai vendu successivement deux maisons en 12 ans: une en 1999 pour cause de changement dans ma vie familiale, une en 2004 pour cause de changement dans ma vie professionnelle... Les deux fois, j'ai contacté des agences immobilières qui m'ont fixé un prix et ne m'ont apporté que très peu de visites. Puisque les agences n'avaient pas l'exclusivité, je me suis donc occupé de les mettre en vente moi-même (petits annonces dans des gratuits et sites gratuits sur Internet).
Les deux fois, j'ai vendu très rapidement et à un prix bien plus élevé que celui proposé par les agences. J'ai organisé une journée "portes ouvertes" sur laquelle j'ai bloqué plusieurs visites quasiment en simultané. La première fois, la maison a été vendue dans la journée! La deuxième fois, dans la semaine! Pour les deux achats que j'ai fait en suivant pour me reloger, je suis passé une fois par une agence, une autre fois en direct avec les vendeurs...  Avec les petites annonces, les affichettes posées sur les maisons ou chez les commerçants, le bouche à oreille dans le quartier ou le village, parfois un registre tenu en mairie, il est toujours très facile de contacter directement les vendeurs. Alors, en conclusion, agents immobiliers : non ! En tout cas, le moins possible. Il vaut mieux consacrer un peu de son temps et de son énergie à s'en passer... Avec, au bout, un gain certain en argent.»

Le témoignage de Gaëlle: «L’agent immobilier se contentait d’ouvrir les portes de chaque pièce pendant les visites»

«Lorsque j'ai vendu ma maison, j'ai contacté une agence qui pendant deux mois, a fait des dizaines de visites avec une seule proposition sérieuse. Le temps qu'il me la transmette, le gars avait trouvé un autre bien. J'ai voulu être présente lors d'une visite pour comprendre (sachant que je n'étais pas gourmande au niveau prix et le prix au mètre carré était dans la moyenne de la commune) et là j'ai découvert que l'agent restait posté devant les clients à ouvrir les portes de chaque pièce. Il ne disait rien, ne présentait pas les travaux déjà effectués et ne savait pas répondre quand les éventuels acheteurs demandaient le coût des taxes foncières et habitation, le type d'évacuation des eaux, la surface habitable. Il ne connaissait rien du DPE (diagnostic énergétique) qui était plutôt bon et ne mettait pas en avant la proximité des commerces et écoles et transports (gros atouts en Ile-de-France).

Finalement, j'ai décidé de vendre moi-même, en gardant juste le prix net vendeur et en mettant une petite annonce. J'ai fait visiter le soir et le week-end. Et j'ai eu 32 visites en trois jours et cinq propositions dans la semaine dont deux au prix souhaité. Je précise que je n'ai aucune formation commerciale ni immobilière, mais je l'ai présenté "avec le cœur".

Résultat, j'ai vendu mon bien au prix souhaité et l'acheteur a économisé 14.000 euros de frais d'agence. Récemment j'ai encore tracté sans agence, c'est vraiment une économie. L'agence n'est pas gage de qualité et de professionnalisme. Ce n'est pas une garantie contre les vices cachés. Beaucoup d'agents sont restés avec leurs habitudes de la période où les biens partaient comme des petits pains et leur travail était juste de mettre des annonces sur les sites spécialisés, de faire quelques visites, on signe le compromis de vente et voilà (…). Ce temps est révolu!»