Libye: Le géant pétrolier ENI presque de retour à sa production d'avant-guerre

© 2012 AFP

— 

Le géant pétrolier italien ENI est presque revenu à son niveau de production d'avant-guerre en Libye, a indiqué samedi son patron Paolo Scaroni, en visite à Tripoli avec le chef du gouvernement italien Mario Monti.
Le géant pétrolier italien ENI est presque revenu à son niveau de production d'avant-guerre en Libye, a indiqué samedi son patron Paolo Scaroni, en visite à Tripoli avec le chef du gouvernement italien Mario Monti. — Damien Meyer afp.com

Le géant pétrolier italien ENI est presque revenu à son niveau de production d'avant-guerre en Libye, a indiqué samedi son patron Paolo Scaroni, en visite à Tripoli avec le chef du gouvernement italien Mario Monti.

"Nous sommes presque là où nous étions (avant la guerre). Nous produisons 270.000 barils par jour contre 280.000 avant la révolution", a-t-il déclaré à des journalistes.

"Je dirais que nous sommes en très bonne forme. Avec fierté je dis qu'aucune autre compagnie pétrolière n'a fait aussi bien et aussi vite", a-t-il ajouté.

M. Scaroni a par ailleurs qualifié de "malentendu" l'annonce de la révision des contrats pétroliers entre ENI et la Libye.

Le bureau du Premier ministre libyen Abdel Rahim al-Kib avait semé le doute fin décembre en annonçant une révision des contrats passés entre ENI et le régime de Mouammar Kadhafi, sans préciser si le gaz et le pétrole seraient touchés. ENI avait aussitôt répondu que les contrats pétroliers n'étaient pas concernés.

"Nous n'avons jamais parlé de révision des contrats pétroliers, nous avons parlé de la révision des contrats de durabilité", a affirmé M. Scaroni. Ces contrats concernent des projets de développement durable, comme la construction d'infrastructures ou d'hôpitaux.

ENI est le premier producteur étranger en Libye. Début décembre, M. Scaroni avait jugé "impensable" que les contrats conclus sous l'ère Kadhafi puissent être remis en cause par le nouveau régime.

ENI a redémarré sa production de pétrole en Libye le 26 septembre et a indiqué début décembre être revenu à 70% de son niveau d'avant-guerre.