E-commerce: Les utilisateurs de tablettes bien plus dépensiers que les autres internautes

ECONOMIE La souplesse de navigation pousse à la consommation...

M.B.

— 

Près de trois foyers français sur quatre sont équipés d'au moins un ordinateur et lorgnent de plus en plus sur les tablettes multimédia, illustrant une tendance au "multi-équipement" qui se développe au sein des familles, selon une étude Médiamétrie et GfK publiée jeudi.
Près de trois foyers français sur quatre sont équipés d'au moins un ordinateur et lorgnent de plus en plus sur les tablettes multimédia, illustrant une tendance au "multi-équipement" qui se développe au sein des familles, selon une étude Médiamétrie et GfK publiée jeudi. — Emmanuel Dunand afp.com

Les sites d’e-commerce ont trouvé leurs poules aux œufs d’or. Pour les achats en ligne, les utilisateurs de tablettes sont les internautes les plus rentables. Ils ont dépensé 21% de plus par achat que les utilisateurs d'ordinateurs fixes et portables et même 54 % de plus que les détenteurs de smartphones, selon une étude menée par Adobe aux Etats-Unis auprès de 150 cybermarchands.

Pourquoi une telle différence selon les supports? Selon Adobe, les propriétaires d’une tablette ont des revenus supérieurs aux autres acheteurs en ligne et ils l’utilisent davantage le week-end, quand ils ont donc plus de temps pour faire leurs courses en ligne. La souplesse de navigation d’une tablette pousse aussi à la consommation.

L’an dernier, ils dépensaient en moyenne 123 dollars à chaque achat contre 102 dollars pour les acheteurs sur PC et 80 dollars pour ceux d’un smartphone.

«Les résultats de cette étude indiquent que les tablettes sont devenues un canal incontournable que les professionnels du marketing doivent aborder de front. Il est important d'optimiser la stratégie de vente en ligne pour les tablettes en 2012 afin de ne pas négliger un segment de clientèle en pleine croissance et extrêmement rentable», avance Brad Rencher, senior vice president et general manager, Adobe Digital Marketing Business.

En effet, 4% des visites sur les sites d’e-commerce se font aujourd’hui depuis une tablette, contre seulement 1% il y a un an.