Les sanctions sur le pétrole ont coûté 2 milliards de dollars à la Syrie

Reuters

— 

Les sanctions occidentales visant les exportations pétrolières de la Syrie ont coûté au pays deux milliards de dollars (1,54 milliard d'euros) depuis septembre, a déclaré vendredi le ministre syrien du Pétrole Soufiane Alao.

Les pays membres de l'Union européenne, qui achetaient l'essentiel des quelque 130.000 barils par jour exportés par la Syrie, ont gelé leurs achats de pétrole syrien le 2 septembre, suivant une décision similaire des Etats-Unis.

Soufiane Alao a précisé que son pays cherchait à remplacer les contrats avec l'UE par des contrats avec de nouveaux clients mais qu'il se heurtait à des problèmes au niveau des polices d'assurance maritime et du crédit commercial.

Le ministre a qualifié les sanctions occidentales d'injustes et illégales, "visant à infliger le plus de dommage possible au peuple syrien".

Soufiane Alao a par ailleurs ajouté que les sabotages des oléoducs, gazoducs et autres installations pétrolières syriens par des "terroristes" avaient coâté la vie à 21 employés.