L'euro grimpe, porté par des nouvelles rassurantes dans l'union monétaire

© 2012 AFP

— 

a Commission européenne a exhorté mardi le gouvernement espagnol à tenir l'engagement prévu d'une réduction de moitié environ de son déficit public cette année, alors que les signes de dérapages se multiplient.
a Commission européenne a exhorté mardi le gouvernement espagnol à tenir l'engagement prévu d'une réduction de moitié environ de son déficit public cette année, alors que les signes de dérapages se multiplient. — Dominique Faget afp.com

L'euro grimpait face au dollar et au yen vendredi, soutenu par une série de nouvelles rassurantes en zone euro et par un regain d'optimisme sur les marchés financiers .

Vers 08H00, l'euro valait 1,2975 dollar, contre 1,2961 dollar jeudi vers 21h00, son plus haut niveau depuis deux semaines.

La monnaie unique grimpait face à la devise nippone à 100,08 yens, contre 99,97 yens jeudi soir.

Le dollar baissait légèrement face à la monnaie japonaise à 77,13 yens contre 77,15 yens la veille.

"Dans le sillage de Londres et de Wall Street jeudi, l'aversion au risque s'éloigne", estimait Kuniyuki Hirai de Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ, interrogé par Dow Jones Newswire.

La monnaie unique était aussi soutenue par une série de nouvelles rassurantes en zone euro.

La veille, France et Espagne ont passé avec succès un test sur les marchés et ont réussi à emprunter avec des taux en net repli, malgré l'abaissement de leurs notes souveraines la semaine dernière par Standard and Poor's .

En Grèce, l'Institut de la finance internationale (IIF), qui négocie au nom des banques en vue d'un effacement d'une partie des créances d'Athènes, s'est prévalu jeudi soir de "discussions fructueuses" avec le gouvernement, qui devraient se poursuivre vendredi.

Selon un projet obtenu par l'AFP jeudi soir, la zone euro a convenu de lier ses aides futures à la ratification du nouveau pacte budgétaire qui prévoit notamment l'instauration d'une règle d'or sur le retour à l'équilibre budgétaire et des sanctions quasi-automatiques contre les Etats laxistes. Le projet de texte prévoit que la Cour européenne de justice pourra imposer des sanctions financières chiffrées si elle juge qu'un Etat n'a pas correctement mis en place la règle d'or.

En outre, la tendance bénéficiait toujours de l'annonce mercredi du FMI de sa volonté d'augmenter, d'au moins 500 milliards de dollars supplémentaires, ses financements pour faire face à la crise.

"La Chine devrait mettre au pot, mais la question reste de savoir à quelles conditions", ont noté les analystes de la National Australia Bank. "Ce sera positif pour le marché si la totalité des financements est bouclée. Si les Etats-Unis ou le Royaume-Uni ne veulent ou ne peuvent contribuer, ils devront alors accepter les conditions de la Chine", selon eux. "Le Japon envisagera de contribuer si nécessaire", a indiqué de son côté à l'AFP un responsable du ministère des Finances japonais.

Vers 07H00 GMT, la livre britannique baissait face à l'euro à 83,76 pence pour un euro, mais montait face au billet vert, à 1,5490 dollar.

La devise helvétique était en légère hausse face à l'euro à 1,2082 franc suisse pour un euro, et grimpait face au billet vert à 0,9311 franc suisse pour un dollar.