Les Bourses européennes dans le vert, regain d'optimisme pour la zone euro

MARCHES Les Bourses européennes ont fini jeudi dans le vert...

© 2012 AFP

— 

Les Bourses européennes ont fini jeudi dans le vert grâce à un net redressement des valeurs bancaires, portées par les bons résultats de Bank of America et Morgan Stanley aux Etats-Unis, et un regain d'optimisme en zone euro après les emprunts réussis en France et Espagne.
Les Bourses européennes ont fini jeudi dans le vert grâce à un net redressement des valeurs bancaires, portées par les bons résultats de Bank of America et Morgan Stanley aux Etats-Unis, et un regain d'optimisme en zone euro après les emprunts réussis en France et Espagne. — Eric Piermont afp.com

Les Bourses européennes ont fini jeudi en hausse grâce à un net redressement des valeurs bancaires, portées par les bons résultats de Bank of America et Morgan Stanley aux Etats-Unis, et un regain d'optimisme en zone euro après les emprunts réussis en France et Espagne.

Le succès des émissions à long et moyen terme en France et en Espagne a soulagé les investisseurs. Les taux ont reculé dans les deux pays malgré les récentes décisions de Standard and Poor's, une bonne nouvelle qui permet un relâchement des tensions en zone euro.

Les marchés avaient également bon espoir qu'un accord avec les créanciers privés de la Grèce soit trouvé rapidement pour effacer une partie de la dette du pays.

Optimisme mesuré de la part de la BCE

Autre nouvelle positive, le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a indiqué que la zone euro, confrontée à la crise de la dette, montrait de "timides signes de stabilisation de l'activité économique".

"En Europe, des progrès significatifs se dessinent sur les nombreux dossiers nécessaires à la détente de la crise de la dette", résument les stratégistes du Crédit Mutuel-CIC.

Statistiques américaines encourageantes

Les marchés ont également salué une série d'indicateurs économiques encourageants aux Etats-Unis.

L'Eurostoxx a gagné 1,86%.

A Paris, le CAC 40 a terminé sur une forte hausse de 1,96%, à 3.328,94 points, dans un volume d'échanges conséquent de 4,11 milliards d'euros.

Les valeurs suivies à Paris

Les banques ont affiché une bonne tenue: la Société Générale a terminé sur un gain de 13,15% à 20,09 euros, le Crédit Agricole s'est adjugé 9,21% à 4,83 euros et la BNP Paribas a pris 8,23% à 34,70 euros.

Nexity (promoteur immobilier) (+13,04% à 21,63 euros), porté par des espoirs de mesures gouvernementales pour doper le logement, et Kaufman et Broad (+4,61% à 15,87 euros), qui a profité d'un relèvement de ses prévisions de bénéfice net annuelles, figuraient parmi les valeurs en hausse.

Alstom (+13,71% à 28,15 euros) s'est envolé en tête du CAC 40, après avoir maintenu ses objectifs annuels grâce à un fort niveau de commandes attendues pour le quatrième trimestre.

Carrefour a perdu 1,12% à 17,26 euros, sous le coup d'un chiffre d'affaires plus faible que prévu par les analystes au quatrième trimestre.

Focus sur Francfort

A Francfort, l'indice Dax a clôturé sur une hausse de 0,97% lors d'une séance marquée par l'envolée de Commerzbank (+14,81% à 1,62 euros).

Deutsche Bank a aussi gagné 8,43% à 32,47 euros.

Les groupes industriels, de la construction ou le secteur aérien ont été favorisés (HeidelbergCement + 3,98% à 38,17 euros, Lufthansa +4,89% à 10,16 euros, Volkswagen +2,69% à 135,55 euros) tandis que des valeurs défensives ont été délaissées (Fresenius Medical Care -1,29% à 53,62 euros, Linde -0,21% à 119,50 euros).

ThyssenKrupp a grimpé de 4,85% à 20,95 euros.

Les valeurs énergétiques ont elles été boudées, RWE terminant en recul de 2,14% à 27,66 euros et EON glissant de 0,85% à 16,29 euros.

Londres soutenu par ses banques

A Londres, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 0,68%, à 5.741,15 points.

Toutes les banques ont terminé en forte hausse: Barclays (+10,07% à 221,35 pence), Lloyds Banking Group (+9,06% à 32,27 pence), Royal Bank of Scotland (RBS) (+8,94% à 27,06 pence), Standard Chartered (+4,70% à 1.559 pence) et HSBC (+4,03% à 536,4 pence).

Essar Energy a chuté de 11,89% à 120 pence. L'éditeur Pearson a pour sa part perdu 1,28% à 1.230 pence.

Plus 2,45 % à Milan

L'indice vedette de la Bourse de Milan, le FTSE Mib, a clôturé sur une forte hausse de 2,45%.

Banca Popolare di Milano s'est envolée de 17,63% à 0,3777 euro, Banco Popolare de 13,81% à 1,022 euro, UniCredit de 12,90% à 3,36 euro et Mediobanca de 9,40% à 4,796 euros.

L'assureur Generali a pris 3,44% à 12,33 euros, le groupe de télévision Mediaset 3,18% à 2,204 euros et le groupe automobile Fiat 2,20% à 4,358 euros.

Alors que le gouvernement italien veut imposer à ENI de céder sa filiale de transport de gaz Snam pour renforcer la concurrence dans le secteur, le groupe pétrolier a progressé de 3,06% à 17,2 euros tandis que Snam a cédé 2,19% à 3,31 euros.

Focus sur Amsterdam

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a fini en hausse de 1,57%.

La compagnie aérienne franco-néerlandaise Air France-KLM a fait un saut de 8,86% à 4,96 euros, suivi par le groupe postal Post NL (+7,97% à 3,17 euros).

La baisse la plus importante a été enregistrée par le groupe de distribution Ahold qui a perdu 1,12% à 10,15 euros.

A la bourse de Madrid

A Madrid, l'indice Ibex-35 a grimpé de 2,17%.

Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, a bondi de 5,03% à 5,892 euros, la deuxième banque espagnole BBVA de 4,81% à 6,75 euros et la troisième entité du pays CaixaBank de 3,33% à 3,906 euros.

Bankinter, dont le français Crédit Agricole détient plus de 20% du capital, a enregistré la plus forte hausse, s'envolant de 6,70% à 5,211 euros.

Hausse de 1,90 % à Bruxelles

La Bourse de Bruxelles a gagné 1,90%.

Dexia a bondi de 10,60% à 0,33 euro, devant KBC, qui a pris 8,17% à 11,58 euros et l'assureur Ageas (+6,44% à 1,40 euro).

Le groupe de tréfilerie Bekaert a gagné 5,15% à 32,96 euros et le chimiste Solvay 4,12% à 72,96 euros.

UCB a par contre perdu 0,68% à 31,21 euros.

Gros plan sur la bourse suisse

A la Bourse suisse, l'indice SMI des 20 valeurs vedettes a gagné 1,28%.

La première banque du pays, UBS, a enregistré la meilleure performance de la journée (+8,08% à 12,57 francs suisses), suivi de Credit Suisse (+6,84% à 23,90 francs suisses).

Le spécialiste de la gestion de fortune Julius Baer a vu son titre grimper de 4,38% à 38,37 francs suisses et le réassureur Swiss Re a enregistré une hausse de 4,14% à 51,60 francs suisses.

Le PSI-20, indice vedette de la Bourse de Lisbonne, a terminé sur une hausse de 1,32%, soutenu par les banques qui ont enregistré la plus forte progression: BES a gagné 5,31%, BPI 2,54% et BCP 2,17%.