Les dépenses de santé pèsent de plus en plus sur le budget des Français

M.B.

— 

Pas de doute, se soigner devient un luxe. 60% des Français ont déjà été contraints de remettre à plus tard voire de renoncer à des consultations médicales ou des achats en lien avec leur santé, selon le dernier baromètre Sofinco.

Près de la moitié des sondés (48%) s’est déjà vue dans l’obligation de repousser ou de renoncer à l’achat de lunettes, de lentilles ou de prothèses dentaires. La consultation chez un spécialiste a du être décalée ou abandonnée par plus d’un tiers des Français (35%), de même que l’achat de petits matériels médicaux (28%) ou encore, tout simplement, de médicaments (26%).

Au final, les Français estiment à 570 euros le budget annuel santé moyen restant à leur charge (coût des consultations non couvert par l’assurance maladie ou la mutuelle, médicaments non remboursés, produits de santé achetés en pharmacie comme l’aspirine…).

Cherchant à anticiper au mieux les coûts qu’ils engageront, 65% des Français disent faire davantage de prévention et attention à leur santé depuis ces dernières années. Près d’un Français sur deux déclare demander plus fréquemment des devis avant d’engager des soins (47%).