Soldes d'hiver: Le froid pour faire chauffer les cartes bleues?

CONSOMMATION Les soldes ne seront pas un succès en 2012, mais l'arrivée de températures plus froides pourrait limiter les écarts...

Bertrand de Volontat (avec agences)

— 

 Les soldes d'hiver 2012 en France n'amassent pas foule
 Les soldes d'hiver 2012 en France n'amassent pas foule — DURAND FLORENCE/SIPA

Le moral des consommateurs était annoncé en berne et les premiers jours des soldes d’hiver 2012 ont été en effet moins fructueux que l’an passé (-2% sur les cinq premiers jours). Un premier bilan, une semaine après le démarrage des soldes, se révèle négatif pour les ventes d'habillement, affectées par une conjoncture déprimée et un climat général qualifié d'anxiogène par les professionnels. Seuls les sites d’e-commerce tirent en revanche leur épingle du jeu.

La Fevad (Fédération des entreprises de vente par correspondance) a ainsi calculé que deux internautes sur trois utiliseraient la Toile pour profiter des soldes d'hiver (soit plus de 20 millions d’e-acheteurs). L’e-panier moyen a toutefois reculé de 2% en valeur, mais il a été compensé par une hausse des volumes.

Le froid, allié des commerçant

La Fédération nationale de l’habillement espérait dans un premier temps une stagnation, comme le rapporte Le Figaro de mercredi. Les soldes anticipées et ventes privées sont, entre autres, jugées responsables de cette baisse de fréquentation (-3%). Les incertitudes concernant l'évolution de la TVA ne font qu'accentuer, aux dires des professionnels, la frilosité des consommateurs.

Le froid, de retour depuis samedi en France, pourrait toutefois changer la donne. Ainsi, manteaux, bottes, chaussures fourrées et autres accessoires chauds d’hiver font leur apparition dans les articles les plus vendus ces derniers jours. Les stocks des magasins (et des sites) commencent ainsi à dégonfler. Le PDG du site Sarenza, Stéphane Treppoz, attend même une hausse du chiffre d’affaires de 25 à 35% par rapport à l’an dernier.

Les premières démarques en magasin (débutées ce weekend sur le Web) devraient par ailleurs gonfler les chiffres des commerçants. Il faudra encore patienter pour les premiers résultats, les commerçants ne voulant sûrement pas dévoiler leurs résultats après cette semaine morose.