Formation des chômeurs: «Il faudrait au moins des remises à niveau pour maintenir le savoir-faire»

VOTRE AVIS Vous avez réagi à la proposition du gouvernement d'augmenter les formations des demandeurs d'emploi...

— 

Une agence Pôle emploi.
Une agence Pôle emploi. — G. VARELA / 20 MINUTES

Ce mercredi 18 janvier, le chef de l’Etat rencontre les partenaires sociaux lors du sommet social ou sommet «sur la crise». Au menu, entre autres sujets, l’emploi sera au centre des discussions. Pour répondre aux chiffres pessimistes du chômage, le gouvernement a annoncé sa volonté de faciliter l’accès des demandeurs d’emploi à des formations qualifiantes. Nous vous avons proposé de réagir à cette mesure, voici une sélection de vos commentaires, recueillis sur 20Minutes.fr et sur notre page Facebook.

>> Cet article est actualisé grâce à vous. Continuez à nous envoyer vos réactions à reporter-mobile@20minutes.fr ou témoignez dans les commentaires.

>> Répondez à notre appel à témoignage
Qu’attendez-vous du sommet social?

Dugi : «Plus de formations ok, mais il faudrait que les stages soient réellement reconnus»

«Plus de formations pour les demandeurs d’emploi? Pourquoi pas. Les diplômes pourraient être plus reconnus. Mais le problème, c'est que les stages, eux, ne sont pas toujours pas reconnus comme une expérience, qui demeure selon moi le plus important. Donc la personne qui est formée ne trouvera pas de travail.»

Croux59: «A défaut de formations, il faut au moins des remises à niveau pour maintenir le savoir-faire»

«Les métiers évoluent de plus en plus vite. Être au chômage depuis plusieurs mois peut dans certains cas faire que le chômeur ne soit plus dans la course. A défaut de formations, il faut au moins des remises à niveau pour maintenir le savoir-faire.»

JP: «Nombre de salariés sont déjà suffisamment formés»

«Nombre de salariés se sont déjà formés au cours d'une scolarité parfois longue, au cours d'un apprentissage ou au cours de leur vie professionnelle. Ceux-là n'ont pas besoin de suivre encore une formation. Ceux qui n'ont pas pu ou n'ont pas su, peuvent trouver bénéfice à être formés… Reste à savoir comment et dans quelle conditions. Ce qui est à craindre, c'est que l'on ne leur dispense une formation que pour les écarter des statistiques de chômeurs.»

Neo04: «Elle peut déboucher sur un emploi vers un autre secteur»

«Former c'est bien mais sans débouchés réel, sans embauches à la clé, je ne vois aucunement l'intérêt d'aller dans cette voie. Elle peut parfois certes amener à un emploi dans un autre secteur d'activité. Mais trop peu probant selon moi.»

Normande76: «Il faut orienter les formations vers des secteurs qui embauchent»

«Il faut orienter les plus jeunes vers des secteurs qui embauchent et proposer des contrats entre les écoles et les entreprises aux élèves.»

Michel: «Ce n’est pas forcément un problème de qualification»

«Il y a des besoins de profils techniques pointus dans l'industrie. Mais pour tenir de tels postes, il faut des années de formation et d'expérience. Il vaut donc mieux selon moi, former les personnes déjà en poste. Il y a un déficit de personnel peu qualifié dans les maisons de retraite. Ce n'est pas un problème de formation.»