L'ONU prévoit une croissance mondiale maximale de 2,6% en 2012

© 2012 AFP

— 

La croissance mondiale devrait s'élever à 2,6% au maximum en 2012, et 3,2% en 2013, a indiqué mardi la CNUCED (Conférence des Natons Unies pour le commerce et le développement) dans son rapport intitulé "Situation et perpectives de l'économie mondiale en 2012".
La croissance mondiale devrait s'élever à 2,6% au maximum en 2012, et 3,2% en 2013, a indiqué mardi la CNUCED (Conférence des Natons Unies pour le commerce et le développement) dans son rapport intitulé "Situation et perpectives de l'économie mondiale en 2012". — Peter Parks afp.com

La croissance mondiale devrait s'élever à 2,6% au maximum en 2012, et 3,2% en 2013, a indiqué mardi la CNUCED (Conférence des Natons Unies pour le commerce et le développement) dans son rapport intitulé "Situation et perpectives de l'économie mondiale en 2012".

La consommation restera modeste, à cause de la hausse des impôts

Les deux prochaines années, les pays en développement et les économies en transition "devraient continuer à stimuler l'économie mondiale, mais leur croissance sera nettement inférieure au niveau atteint en 2010 et 2011". En 2010, la croissance mondiale a atteint 4%, et selon les derniers calculs du Département des Affaires économiques et sociales de l'ONU (DESA), elle a ralenti à 2,8% en 2011.

En 2012, la croissance des pays en développement et en transition devrait atteindre 5,4% (contre 7,1% en 2010), alors que celle des pays industrialisés devrait plafonner à 1,3%, comme en 2011, dont 1,5% pour les Etats-Unis et 0,7% pour l'Union européenne (UE), contre 1,6% en 2011. Le rapport de l'ONU, publié à New York et à Genève, dénonce par ailleurs "le cancer de la dette souveraine, qui est une menace pour l'économie européenne et mondiale".

"Le plus grand rique pour l'économie mondiale en 2012-2013 réside dans la possibilité que les responsables, en particulier en Europe et aux Etats-Unis, ne parviennent pas à faire face à la crise de l'emploi et à empêcher une aggravation de la dégradation des dettes souveraines et de la fragilité du secteur financier", indique le rapport de la CNUCED.

Si ces difficultés sont mal gérées, l'ONU évoque un scénario pessimiste, avec seulement à 0,5% de croissance mondiale en 2012, avec risque de récession en Europe. L'ONU prédit dans tous les cas que la consommation restera modeste, à cause de la hausse des impôts, et de perspectives incertaines sur le marché du travail.

La croissance en Chine et en Inde devrait cependant rester forte, avec 9% attendus en Chine et 7,7% en Inde. Pour le Brésil, l'ONU prévoit que la croissance passe à 2,7% en 2012, après 3,7% en 2011 et 7,5% en 2010. Au Mexique, la croissance devrait passer de 3,8% en 2011 à 2,5% en 2012.