Zone euro: L'inflation revue en baisse en décembre

© 2012 AFP

— 

L'inflation a légèrement reculé en décembre dans la zone euro, à 2,8% après 3% au cours des trois mois précédents, selon une première estimation mercredi de l'office européen des statistiques Eurostat.
L'inflation a légèrement reculé en décembre dans la zone euro, à 2,8% après 3% au cours des trois mois précédents, selon une première estimation mercredi de l'office européen des statistiques Eurostat. — afp.com

L'inflation a ralenti plus que prévu en décembre dans la zone euro, pour s'établir à 2,7% sur un an contre 2,8% selon une première estimation, a indiqué mardi l'office européen des statistiques Eurostat.

Elle s'était établie à 3% en novembre pour le troisième mois consécutif.

Le repli constaté en décembre tient notamment à la baisse des prix énergétiques en un an, après un bond fin 2010-début 2011, a souligné Howard Archer, économiste en chef pour IHS Global Insight.

Dans le détail, les principales composantes de l'inflation en décembre ont été le logement (4,9%), les transports (4,3%) et les boissons alcoolisées et le tabac (3,8%). En revanche, les taux annuels les plus faibles ont été observés pour les communications (-1,9%), les loisirs et la culture (0,6%) ainsi que l'enseignement (0,9%), précise Eurostat dans un communiqué.

Au sein de la zone euro, le taux annuel d'inflation le plus faible a été observé à Malte (1,3%) et le plus élevé en Slovaquie (4,6%).

En Allemagne, il a été de 2,3% sur un an et en France de 2,7%. Dans l'ensemble de l'UE, l'inflation s'est établie à 3% sur un an, en décembre, contre 3,4% le mois précédent.

L'inflation reste pour le 13e mois consécutif au-dessus du seuil de 2% visé à moyen terme par la Banque centrale européenne (BCE), mais le repli constaté va dans le sens pointé par la plupart des économistes qui pensent qu'elle devrait retomber autour de 2% en 2012.

Cet argument a permis de justifier la baisse des taux entreprise par la BCE qui a ramené son principal taux directeur, à 1%, face à la crise de la dette.