La perte du triple A est jugée grave par 52% des Français

© 2012 AFP

— 

Un mois après le coup de tonnerre de Standard and Poor's (SP), la France est menacée de perdre une deuxième fois son "triple A", auprès de l'agence Moody's, dont la décision, nouveau coup dur pour le gouvernement, n'a toutefois eu que peu d'effets mardi sur les marchés.
Un mois après le coup de tonnerre de Standard and Poor's (SP), la France est menacée de perdre une deuxième fois son "triple A", auprès de l'agence Moody's, dont la décision, nouveau coup dur pour le gouvernement, n'a toutefois eu que peu d'effets mardi sur les marchés. — Philippe Huguen afp.com

La perte de la notation financière maximale AAA est jugée grave par une majorité de Français (52%), 39% étant d'un avis inverse selon un sondage Ipsos-Logica Business paru mardi.

Selon cette enquête d'opinion réalisée pour France Télévisions, Radio France et Le Monde, 43% des personnes interrogées considèrent que la dégradation d'un cran subie par la France de la part de l'agence Standard & Poor's, entraînera des conséquences "assez graves". 9% répondent "très graves".

31% jugent que cela aura des conséquences "pas vraiment graves" et 8% "pas graves du tout".

9% ne se prononcent pas.

Sondage réalisé les 13 et 14 janvier par téléphone auprès d'un échantillon de 948 personnes de 18 ans et plus (méthode des quotas).