Bouygues s'apprête à constituer une coentreprise au Qatar

Reuters

— 

Bouygues s'apprête à constituer une coentreprise au Qatar afin de se positionner en vue des nombreux projets que devrait lancer l'émirat pour préparer la Coupe du monde de football de 2022, rapporte mardi le journal Les Echos.

Cet accord, dont l'annonce est imminente, devrait donner 51% du capital de la coentreprise au partenaire qatari du groupe français, précise le quotidien économique.

Il explique que sans ce "sésame obligatoire" pour travailler dans l'émirat, Bouygues ne pourrait répondre à aucun appel d'offres alors que le Qatar a accéléré son programme de développement "Vision for 2030".

"Bouygues lorgne ainsi les neuf stades à construire, estimés, chacun, à 300 millions de dollars (237 millions d'euros), les trois à rénover et les hôtels, sachant qu'il manquerait 50.000 chambres", écrivent Les Echos.

"Avec la première phase du métro, la traversée de la baie de Doha par un tunnel débouchant sur une île artificielle et prolongé par trois ponts, le nouveau port de la capitale au sud, deux villes nouvelles de plusieurs centaines de milliers d'habitants et leurs réseaux d'assainissement, tous ces projets se chiffrent en dizaines de milliards de dollars", ajoute le journal.

Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Bouygues pour commenter ces informations.