La décision de S&P constitue un défi supplémentaire, selon Noyer

— 

La décision de Standard & Poor's d'abaisser les notes de crédit de neuf pays de la zone euro dont celle de la France constitue un défi supplémentaire pour la zone euro, a estimé lundi le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.

L'agence de notation a abaissé d'un cran vendredi soir la note souveraine de la France de AAA, la meilleure possible, à AA+. S&P a également abaissé la note de huit autres pays mais a maintenu le AAA de l'Allemagne. La décision qui vient d'intervenir d'une des principales agences de notation à l'égard des pays de la zone euro constitue évidemment un défi supplémentaire.

La stratégie des Etats membres me paraît pourtant la bonne", a déclaré Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) lors d'une conférence. La BCE et plus généralement l'Eurosystème continueront pour leur part leur action déterminée pour contrer les évolutions anormales de marché et assurer la meilleure transmission possible de la politique monétaire", a-t-il ajouté.

Je vous engage à ne pas céder à la tentation de la restriction (du crédit)", a-t-il également dit à l'intention des banques françaises.