Italie: L'inflation au plus haut depuis 2008

© 2012 AFP

— 

L'inflation a ralenti plus que prévu en décembre dans la zone euro, pour s'établir à 2,7% sur un an contre 2,8% selon une première estimation, a indiqué mardi l'office européen des statistiques Eurostat.
L'inflation a ralenti plus que prévu en décembre dans la zone euro, pour s'établir à 2,7% sur un an contre 2,8% selon une première estimation, a indiqué mardi l'office européen des statistiques Eurostat. — afp.com

L'inflation a fortement accéléré en 2011 en Italie à 2,8% en moyenne contre 1,5% en 2010, a annoncé lundi l'institut de statistiques Istat, confirmant ainsi sa première estimation.

Ce niveau est le plus haut depuis 2008, année durant laquelle la hausse des prix avait atteint 3,3%.

En décembre, l'inflation est restée stable à 3,3% sur un an, le même niveau qu'en novembre, a également confirmé l'Istat dans son communiqué. La hausse des prix de 0,4% sur un mois a aussi été confirmée.

L'inflation a fortement accéléré depuis le début de l'année en Italie en particulier sous l'effet d'une forte hausse des prix des carburants qui évoluent actuellement à des niveaux records (plus de 1,7 euro le litre pour l'essence).

La hausse de la TVA d'un point à 21%, décidée dans le cadre du plan d'austérité du gouvernement de Silvio Berlusconi adopté mi-septembre, a également pesé sur les prix.

En 2011, les progressions les plus marquées ont concerné les prix des transports qui ont augmenté de 6,2% par rapport à 2010, ceux du logement, de l'eau, de l'électricité et des carburants (+5,1%) et ceux des boissons alcoolisées et du tabac (+3,5%).

Les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées ont progressé de leur côté de 2,4% et ceux de l'habillement et des chaussures de 1,7%.

En décembre, les prix des transports ont bondi de 7,1% sur un an, ceux du secteur logement, eau, électricité et carburants de 6,2% et ceux des boissons alcoolisées et du tabac de 6%.

Le taux d'inflation calculé selon les normes harmonisées de l'Union européenne est lui aussi resté stable à 3,7% en décembre, le même niveau qu'en novembre.