Vers une hausse limitée de la TVA

FISCALITE Le gouvernement français envisage une augmentation limitée pour éviter un impact trop important sur la consommation...

Avec agences

— 

François Chérèque, de la CFDT.
François Chérèque, de la CFDT. — WITT / SIPA

Pour améliorer la compétitivité de l'économie, le gouvernement français envisage une augmentation de la TVA, qui sera limitée pour éviter un impact trop important sur la consommation, a indiqué hier une source gouvernementale à Reuters.

Elle ne compensera qu'une baisse des cotisations patronales, le patronat pouvant faire un «geste» en faveur des salariés.

«Baisser les charges patronales, c'est bon pour la compétitivité. Mais les charges salariales, cela voudrait dire beaucoup de points de TVA [pour compenser], ce ne serait pas bon pour le pouvoir d'achat», a déclaré cette source.

Cette mesure, qui sera discutée lors du sommet social de mercredi, est toujours soutenue par le patronat, mais rejetée par l'ensemble des syndicats. Bernaurd Thibault, le secrétaire général de la CGT, l'ayant même qualifiée d'«arnaque la plus importante de ce début d'année». Pour le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, augmenter la TVA, «'est un plan de rigueur», alors que le gouvernement assure que rien n'est prévu en ce sens, même si la prévision de croissance n'atteint que 0,5% en 2012 au lieu du chiffre de 1% prévu dans le budget de cette année.