Les cours du pétrole ont terminé en baisse de près de 1,5% à New York

Reuters

— 

Les cours du pétrole ont terminé en baisse de près de 1,5% ce mercredi à New York, sur fonds d'inquiétudes renouvelées liées à la crise de la dette de la zone euro, qui ont provoqué un nouvel accès d'aversion au risque. Sur le Nymex, le contrat février sur le brut léger américain (WTI) a fini une perte de 1,37 dollar, soit 1,34%, à 100,87 dollars le baril. Dans le même temps, le Brent cédait 0,82%, soit 0,93 dollar, à 112,35 dollars.

Le directeur de la notation souveraine chez Fitch Ratings a estimé que la Banque centale européenne (BCE) devait augmenter le volume de ses rachats d'obligations afin de soutenir l'Italie et éviter un effondrement "cataclysmique" de l'euro. Ces considérations ont refait plonger l'euro, tombé à un plus bas de 16 mois face au dollar, évolution toujours défavorable à l'or noir. Ce dernier a également pâti de l'annonce d'une augmentation des stocks de brut plus forte que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis.

Plus tôt en séance, le pétrole avait affiché une progression après l'assassinat d'un scientifique iranien spécialiste du nucléaire, dans lequel Téhéran voit la main des services secrets israéliens ou américains.