Rome et Berlin ne soutiendront la taxe Tobin qu'à l'échelle de l'UE

Avec Reuters

— 

L'Allemagne et l'Italie ne soutiendront une taxe sur les transactions financières que sielle est mise en place dans l'ensemble de l'Union européenne, ont déclaré mercredi la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil italien Mario Monti.

Le président français Nicolas Sarkozy a dit vouloir instaurer une taxe sur les transactions financières en dépit de l'opposition de certains milieux financiers et du gouvernementbritannique qui ne veut pas en entendre parler.