Et un nouveau record de sommes déposées par des banques auprès de la BCE

© 2012 AFP

— 

La Banque centrale européenne (BCE) a plus que doublé ses rachats d'obligations publiques sur une semaine, à 9,52 milliards d'euros, selon un chiffre publié lundi sur son site internet
La Banque centrale européenne (BCE) a plus que doublé ses rachats d'obligations publiques sur une semaine, à 9,52 milliards d'euros, selon un chiffre publié lundi sur son site internet — Dominique Faget afp.com

Les banques de la zone euro ont déposé 485,898 milliards d'euros entre mardi et mercredi auprès de la Banque centrale européenne (BCE), soit un nouveau record.

Depuis décembre, le montant de ces dépôts vole de record en record. Le dernier avait été annoncé mardi, avec 481,935 milliards d'euros déposés par les établissements bancaires entre lundi et mardi.

Selon les économistes, plusieurs facteurs expliquent le montant élevé des dépôts, rémunérés au taux de 0,25% par la BCE, un montant bien plus faible que ce que les banques pourraient en tirer si elles parvenaient à placer ces capitaux sur le marché.

Ils grimpent à chaque regain de tension sur les marchés depuis la crise financière de 2008 puis celle de la dette en zone euro. Les banques de la région ne se font plus suffisamment confiance pour se prêter entre elles comme elles le font en temps normal, et préfèrent placer leurs excédents de liquidités auprès de la BCE.

En outre, fin décembre, la BCE a opéré une importante injection de liquidités, prêtant 489 milliards d'euros à plus de 500 banques de la région, sur une période de trois ans.

Les banques pourraient avoir décidé de garder une grande partie de cet argent pour faire face à des échéances de prêts au cours du premier trimestre. En attendant, elles choisissent ainsi d'entreposer ces fonds auprès de la BCE. Au total, les banques de la zone doivent rembourser 230 milliards d'emprunts au cours de cette période et 600 milliards en 2012.

Le montant des prêts au jour le jour accordés par la BCE aux banques qui ne veulent ou ne peuvent pas se refinancer en urgence sur les marchés ne s'est d'ailleurs élevé qu'à 1,912 milliard d'euros entre mardi et mercredi, signe que les liquidités ne leur manquent pas actuellement.