Selon vous, Free Mobile peut-il tenir ses promesses?

VOTRE AVIS Vous avez réagi à l'annonce des nouvelles offres mobiles de Free...

— 

PRM/SIPA

Un forfait «social» à 2 euros, un «tout illimité» à moins de 20 euros. Sur le papier, l’opérateur Free pourrait bel et bien révolutionner le marché du mobile avec ses prix inédits dévoilés ce mardi matin. Des annonces trop belles pour être vraies? De l’euphorie au scepticisme, voilà une sélection de vos réactions sur 20 Minutes, Twitter et notre page Facebook.

>> Cet article est actualisé grâce à vous. Continuez à nous envoyer vos réactions à reporter-mobile@20minutes.fr ou déposez-les dans les commentaires.

«Free vient tout simplement de changer le monde»

Le lancement des nouvelles offres de Free pour le mobile s’est fait dans l’hystérie collective: deux millions de connexions ce mardi matin sur le site de Free et 600.000 personnes qui ont suivi le live théâtral de Xavier Niel, a annoncé le PDG de Free sur Europe1. Du côté des consommateurs, c’est un peu la consécration.

«Un grand bravo et merci à Free en ces temps de crise... Comme quoi tout est possible!», s’extasie presque l’internaute VFrance.
 
 «Bravo! Maintenant, on attend la même chose pour la grande distribution, le carburant etc. Que ceux qui proposent comme lui du vrai changement soient les bienvenus!» pour mon_pseudo-316912.
Même constat pour Choubidouwah : «Super! Merci Xavier Niel. J'attendais cette offre de Free Mobile depuis deux ans. Je verrai plus en détails les offres en fin de journée mais pour moi c'est tout bon!»

«Donner une leçon aux opérateurs voleurs»

Xavier Niel, PDG de Free, a fait très fort ce matin. Devant une salle hilare et conquise, il a soigneusement aligné la concurrence en visant les consommateurs comme des «vaches à lait», des «pigeons». D’où le quasi mouvement de vengeance, qui a émergé sur les réseaux sociaux, contre les opérateurs historiques.

 
C’est même une petite révolution contre les opérateurs qui s’organise. Deux pétitions ont été mises en ligne ce matin, «contre les frais de résiliation exorbitants» et «pour qu’Orange et SFR s’alignent sur les tarifs de Free»
«Free est certes une entreprise qui doit faire de l'argent et n'est certainement pas philanthropique. Mais cela va avoir le mérite de faire bouger les choses, et de foutre un gros coup de pied au derrière des autres opérateurs qui se fichent selon moi, de la tronche des clients depuis trop longtemps. Bref on ne peut que se réjouir de ces annonces, qu'on aime ou qu'on n’aime pas Free» a lâché l’internaute Blabla sur 20 Minutes, peu après les annonces de Free.

Un joli Bad Buzz à venir?

Mais Free pourra-t-il réellement tenir sa promesse de révolution du mobile? Les sceptiques en doutent. Si les forfaits paraissent clairement avantageux, quid du prix du téléphone? Une fois les trois millions d’abonnés inscrits, les prix vont-ils augmenter? Le site de Free, resté inaccessible une bonne partie de la journée, semblerait désormais fonctionner normalement. Mais certains y voient déjà le plus beau bad buzz de ce début d’année…
 

«Très attendues, ces offres de lancement sont réservées aux trois premiers millions d'abonnés… Ça veut dire quoi ça? Et après donc ça coûtera combien? En fait ce serait juste une sorte de vente promotionnelle temporaire?» redoute Ilenfaut sur 20 Minutes.

 
Sur la page Facebook de 20 Minutes, Stéphanie s’inquiète elle du prix du mobile: «Maintenant, les gens remplacent leur portable au bout d'un an… Et la aussi Free il a tout compris ... Alors que moi en étant cliente depuis plus de dix ans chez Bouygues, je marchande au moment du renouvellement sur les options que j'obtiens gratuites et une ristourne sur le téléphone que je réussis toujours à avoir encore moins cher que ce qu'ils me proposent à la base.»