Fiat-Chrysler pense à une alliance avec PSA, selon le «Corriere della Sera»

© 2012 AFP

— 

Le groupe automobile italien Fiat et son partenaire américain Chrysler pensent à une alliance avec le Français PSA Peugeot Citroën, affirme mardi le Corriere della Sera.
Le groupe automobile italien Fiat et son partenaire américain Chrysler pensent à une alliance avec le Français PSA Peugeot Citroën, affirme mardi le Corriere della Sera. — Sebastien Bozon afp.com

Le groupe automobile italien Fiat et son partenaire américain Chrysler pensent à une alliance avec le Français PSA Peugeot Citroën, affirme mardi le Corriere della Sera.

La publication de ces informations par le quotidien intervient alors que le patron de Fiat et de Chrysler, Sergio Marchionne, a indiqué lundi au salon automobile de Detroit qu'il serait "en principe" intéressé par une fusion du futur groupe Chrysler-Fiat avec un autre groupe et que le président du directoire de PSA, Philippe Varin, est présent sur le salon.

"La piste du Lingotto mène à Paris"

Citant des sources qualifiées, le quotidien indique que "la piste du Lingotto (nom du siège de Fiat à Turin utilisé en Italie pour désigner le groupe, ndlr) mène à Paris: les Français de PSA Peugeot-Citroën sont prêts à négocier l'alliance".

Selon une source proche du dossier, l'hypothèse d'une coopération entre les deux groupes est toutefois "sans fondement".

Contactés par l'AFP, Fiat et PSA se sont refusés à tout commentaire.

Un scénario déjà évoqué en 2009

L'hypothèse d'un mariage de Fiat avec PSA avait déjà été évoquée en 2009 par la presse italienne après l'annonce de l'alliance entre Fiat et Chrysler.

Fiat avait ensuite tenté sans succès de prendre le contrôle de l'Allemand Opel.

Fiat et Chrysler, dont la fusion devrait intervenir d'ici 2015, comptent devenir ensemble un géant de l'automobile, produisant 6 millions de véhicules par an en 2014.

A la Bourse de Milan, Fiat prenait 4,56% à 3,9 euros vers 10H10 GMT, dans un marché en hausse de 2,68%.