Fortes chances d'une dégradation d'une note de l'Italie, selon Fitch

Reuters

— 

 "Il y a de fortes chances pour que la note de l'Italie, actuellement à "A+", soit dégradée lorsque Fitch aura terminé sa revue des six pays de la zone euro que l'agence de notation a mis sous surveillance avec implication négative", a dit mardi l'un de ses responsables.

"L'une des choses qui pourrait aider l'Italie, mais sur laquelle le pays n'a aucune prise immédiate, est de retirer la prime liée à la crise de liquidités, une situation qui suppose la nécessité d'une protection", a déclaré David Riley, responsable mondial des notes souveraines, à des journalistes.

"Pour l'instant ce n'est possible et c'est une réelle source d'inquiétude concernant l'Italie. C'est l'une des raisons pour laquelle l'Italie est sous surveillance avec implication négative et c'est l'une des raisons pour laquelle, lorsque nous aurons terminé la revue, il y a des des chances significatives pour que la note (du pays) baisse", a-t-il ajouté en marge d'un séminaire organisé par Fitch.

Les cinq autres pays de la zone euro placés sous surveillance avec implication négative par Fitch sont la Belgique, l'Espagne, la Slovenié, l'Irlande et Chypre.