Taxe financière: Selon Baroin, elle touchera les actions, les obligations et dérivés

Avec Reuters

— 

La France souhaite que la taxe sur les transactions financières touche les actions, les obligations et les dérivés et prévoit de la mettre en place cette année, a déclaré mardi le ministre des Finances, François Baroin.

Nous souhaitons, la France et l'Allemagne, être le plus près possible de la proposition de la Commission", a-t-il dit sur I>Télé. "On souhaite que ce soit large, c'est-à-dire les actions, les obligations, les mouvements autour des dérivés."

On souhaite que le taux (...) soit relativement bas et on souhaite que ce soit une initiative européenne."

Nous souhaitons, avec l'Allemagne, la mettre en place, si possible à l'échelle de l'Union européenne, sinon dans la zone euro, et dans un calendrier qui soit le plus rapide possible, c'est-à-dire pour la France une mise en oeuvre en 2012", a-t-il ajouté.

On aura un texte financier en février, il est possible que cette taxe trouve sa place dans ce collectif" budgétaire, a-t-il poursuivi.