Sûreté nucléaire: Un surcoût de 10 milliards d'euros maximum pour EDF

© 2012 AFP

— 

Les exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer la robustesse des centrales françaises devraient entraîner pour EDF un surcoût de 10 milliards d'euros au maximum par rapport aux investissements déjà programmés, a-t-on appris mardi auprès du groupe.
Les exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer la robustesse des centrales françaises devraient entraîner pour EDF un surcoût de 10 milliards d'euros au maximum par rapport aux investissements déjà programmés, a-t-on appris mardi auprès du groupe. — Kenzo Tribouillard afp.com

Les exigences de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer la robustesse des centrales françaises devraient entraîner pour EDF un surcoût de 10 milliards d'euros au maximum par rapport aux investissements déjà programmés, a-t-on appris mardi auprès du groupe.

"Pour pouvoir exploiter notre parc de 58 réacteurs jusqu'à 60 ans, nous avions quantifié les dépenses nécessaires à environ 40 milliards d'euros" sur une trentaine d'années et "nos premières estimations montrent qu'on devrait rester dans une fourchette de 40 à 50 milliards d'euros", a déclaré à l'AFP Jean-Marc Miraucourt, directeur de l'ingénierie du parc nucléaire d'EDF.