Crédits immobiliers: Le taux moyen augmente fortement, la durée diminue

© 2012 AFP

— 

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers se sont établis en moyenne à 3,93% en décembre 2011 contre 3,86% en novembre, renouant avec le niveau atteint entre juillet et septembre, tandis que la durée du prêt diminue, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi.
Les taux d'intérêt des crédits immobiliers se sont établis en moyenne à 3,93% en décembre 2011 contre 3,86% en novembre, renouant avec le niveau atteint entre juillet et septembre, tandis que la durée du prêt diminue, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi. — Philippe Huguen afp.com

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers se sont établis en moyenne à 3,93% en décembre 2011 contre 3,86% en novembre, renouant avec le niveau atteint entre juillet et septembre, tandis que la durée du prêt diminue, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi.

«En décembre 2011, les taux ont repris 7 points de base pour s'établir à 3,93% en moyenne. Ils retrouvent ainsi le niveau auquel ils étaient entre juillet et septembre», souligne Crédit Logement, l'organe central de garantie des prêts pour le logement.

Une baisse de 8% des crédits immobiliers

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers avaient atteint en novembre 2010 leur plus bas niveau (3,22% en moyenne) depuis 1945. La durée moyenne des prêts consentis s'est établie à 209 mois en décembre 2011, contre 210 mois en novembre et 215 mois durant le mois d'août, selon Crédit Logement.

«Depuis octobre, la durée moyenne diminue rapidement et a retrouvé le niveau qui était le sien à l'été 2010», indique le communiqué. A cause d'un recentrage des prêts vers les clientèles plus aisées, le coût relatif moyen des opérations réalisées, en baisse, s'établit à 3,78 années de revenus en décembre, soit le niveau le plus bas de l'année 2011, selon les chiffres de Crédit Logement.

Après une année 2010 qui avait enregistré une forte reprise des crédits immobiliers, 2011 a connu, lui, un très net ralentissement de la distribution observé depuis le troisième trimestre.

Le montant des crédits immobiliers accordés par les banques devrait s'élever, dans l'attente des chiffres officiels, à environ 155 milliards d'euros en 2011, soit une baisse de 8% par rapport à 2010 (168,8 milliards), année proche du record absolu de 2007 (170,2 milliards), selon Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris-Ouest.