Le PS opposé à une «TVA sociale»

Reuters

— 

Le Parti socialiste est opposé à la mise en place d'une «TVA sociale», défendue – sans la nommer – par Nicolas Sarkozy samedi à l'occasion de la présentation de ses vœux aux Français.

Pour assurer la pérennité du financement de la protection sociale, le président français a évoqué la possibilité d'instituer une nouvelle fiscalité «anti-délocalisation» qui comprendrait une TVA relevée sur les produits fabriqués hors de France.

«Le consommateur va payer plus cher»

«On nous dit que, pour baisser le coût du travail et espérer une hypothétique augmentation de votre salaire, on va baisser les cotisations sociales et les transférer sur le consommateur, qui va donc payer plus cher pour que nos entreprises soient plus compétitives», a déclaré Benoît Hamon, porte-parole du PS sur France Inter.

«La stratégie qu'on mène depuis 20 ans, c'est, afin d'être plus compétitifs, de baisser le coût du travail. Est-ce que cela s'est traduit par des augmentations de salaires jusqu'ici? Non. Est-ce que ça se traduira (cette fois-ci) par des augmentations de salaires en période de crise, évidemment que non», a-t-il ajouté.